Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Sinématiali: le ministre Gnénéma Couilbaly exhorte les jeunes à prôner la paix et le développement
Publié le samedi 15 aout 2015  |  Abidjan.net
Sinématiali:
© Autre presse par DR
Sinématiali: le ministre Gnénéma Couilbaly exhorte les jeunes à prôner la paix et le développement
Jeudi 13 août 2015. Sinématiali. Le ministre de la Justice Mamadou Gnénéma Coulibaly, fils de Sinématiali a rencontré les jeunes de ce département pour leur parler de paix et de réconciliation.
Comment




Le ministre de la Justice, des droits de l’Homme et des libertés publiques, Mamadou Gnénéma Coulibaly, fils de Sinématiali a rencontré le 13 août la jeunesse de ce département situé au Nord de la Côte d’Ivoire. Il leur a parlé de paix, de réconciliation, de développement ainsi que de la grande fête de réconciliation prévue pour le mois de septembre prochain. Célébration qui sera couronnée par l’adhésion à ’’l’appel de Daoukro’’ pour la réélection du président Alassane Ouattara à la présidentielle du 25 octobre prochain.

Au centre culturel de la ville bondé de monde, en présence de l’ensemble du corps préfectoral, du maire résidant et des ‘’aînés’’, le ministre Gnénéma Coulibaly et ses jeunes frères venus en grand nombre se sont parlé franchement durant deux heures d’horloge. Points forts de la rencontre, la réconciliation entre tous les fils et le développement du département de Sinématiali frappé par une désunion, un frein à son émergence, a-t-il dit.

Il a souhaité que cette réconciliation soit inclusive entre les aînés et les jeunes après celle de Laurent Dona Fologo et Coulibaly Tiémoko Yadé, voulue par le président de la république Alassane Ouattara en juillet 2013 lors de sa visite d’Etat dans la localité. ’’Il est temps que vous montriez aux aînés que vous ne les avez pas dénoncés. Je ne suis ni à droite ni à gauche mais il y a une alternative que je vous offre. Je ne suis pas là pour vous convaincre mais pour vous donner des éléments pour que vous vous convainquiez’’, a souligné le ministre.

Pour aboutir définitivement à cette réconciliation Gnénéma Coubaly, par ailleurs directeur adjoint de campagne du RHDP de la région du Poro pour la réélection du candidat Alassane Ouattara à la présidentielle prochaine, s’offre en agneau de sacrifice. « Je me donne comme l’agneau du sacrifice, j’ai entendu ce que vous avez dit et je rendrai compte fidèlement à nos aînés », a-t-il confié. Il les a par ailleurs invités à être conséquents dans leur choix. « Faites le chemin du développement et soyez patients; à être impatient on met en péril le mécanisme mis en marche pour le développement », a-t-il informé.

Revenant sur la marche des jeunes contre les cadres du département qu’ils accusent de les laisser pour compte, le ministre Gnénéma a trouvé les mots justes pour ramener ces auditeurs à la raison. « Vous avez marché c’est votre droit le plus absolu mais acceptez que chacun exprime ce qu’il sent comme il le ressent. Vous ne pouvez pas comprendre dans quel état vous avez mis vos aînés face à leurs hiérarchies’’, a-t-il déploré.

Avant la rencontre de ce jour le ministre a fait du porte à porte pour entretenir ses aînés sur l’objectif de sa démarche.

Le président de l’Union de la jeunesse unie du département de Sinématiali, Coulibaly Ahmed a rassuré le Garde des sceaux de leur engagement pour le développement de Sinématiali. « Étant sur cette voie de réconciliation et de développement de Sinématiali, vous avez tout le soutien de la jeunesse unie du département. Il était important que nous nous parlions, repartez le cœur apaisé et dites à nos aînés de traduire en acte le vivre ensemble du président de la République Alassane Ouattara. Soyez rassuré et allez rassurer les aînés », a-t-il tranquillisé.

Un livre blanc traduisant les propositions de la jeunesse pour le développement du département a été remis au ministre au terme de la rencontre.

Une correspondance particulière


Commentaires


Comment