Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Protection des droits de la Femme et de l’Enfant : L’Expert Indépendant des Nations unies Mohamed Ayat a eu une séance de travail avec la ministre Anne Ouloto
Publié le jeudi 5 novembre 2015  |  Abidjan.net
Droit
© Abidjan.net par Atapointe
Droit des femmes et enfants: Mohamed Ayat, expert indépendant des nations Unies reçu par Anne Ouloto
Une délégation des nations unies conduite par M. Mohamed Ayat, expert indépendant sur le renforcement des capacités et de la coopération technique en matière de droits de l homme en CI a eu le mercredi 4 novembre 2015 une séance de travail avec la ministre en charge de la Solidarité, de la famille, de la Femme et de l`enfant à son cabinet au Plateau.
Comment




En visite en Côte d’Ivoire, l’expert indépendant des Nations unies, Mohamed Ayat a eu mercredi une séance de travail avec la ministre de la Solidarité, de la Famille de la Femme et de l’Enfant (MSFFE), Anne Ouloto.

Les deux personnalités ont évoqué le renforcement des capacités des acteurs locaux et la coopération technique en matière de droits de l’homme de manière générale mais plus spécifiquement celui des femmes et enfants. Après avoir indiqué l’objet de sa visite au ministre, qui est de s’enquérir des évolutions de la situation des populations, Mohamed Ayat a salué la création de mécanismes de suivi dans la lutte contre la traite des enfants. L’expert indépendant s’est appesanti sur les violations faites aux femmes. Phénomène qui selon lui est en recrudescence, notamment dans la région de l’Ouest.

Anne Ouloto a remercié son hôte pour la visite. « Comme le Président l’a souhaité nous travaillons pour faire en sorte que les Ivoiriens, que les familles se sentent bien et vivent harmonieusement », a dit la ministre. Elle a relevé les bons points des actions de son ministère notamment la création du Parlement des enfants, de la Commission nationale de la famille... La ministre a reconnu que le plus gros problème reste celui des grossesses en milieu scolaire. « Des actions de sensibilisation en collaboration avec le ministère de l’éducation sont en cours et nous espérons avoir de meilleurs résultats », a indiqué Anne Ouloto.

« Dans le cadre de la protection des enfants, nous travaillons étroitement avec les ONG et nos partenaires », a conclu la ministre.
Commentaires


Comment