Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

20 jeunes femmes formées dans les domaines de la couture et de la broderie grâce à la BADEA et l’ISESCO
Publié le mardi 17 novembre 2015  |  Abidjan.net
Clôture
© Abidjan.net par Atapointe
Clôture de l`atelier de formation des femmes dans les domaines de la couture et de la broderie
Vingt (20) Jeunes femmes exerçant dans le domaine de couture et de broderie ont bénéficié pendant 14 jours d`un séminaire de renforcement de capacité dans le cadre d’un programme d’assistance technique cofinancé par l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO) et la Banque Arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA). La ministre Anne Ouloto a prit part à cette cérémonie.
Comment




20 jeunes femmes ont bénéficié trois semaines durant d’une formation dans les domaines de la couture et de la broderie, cofinancée par la banque Arabe pour le Développement en Afrique (BADEA) et l’organisation islamique pour l’éducation, la science et la culture (ISESCO).

L’Institut de formation et d’éducation féminine (IFEF) de Port-Bouët a abrité la cérémonie de remise de diplôme et de kits aux heureuses bénéficiaires, en présence de la ministre de la solidarité de la Famille de la femme et de l’Enfant, Anne Ouloto et des représentants de la BADEA et d’ISESCO.

La ministre a exprimé la gratitude du gouvernement à la BADEA et à l’ISESCO pour avoir accepté de financer la formation de ces 20 jeunes femmes et contribuer à leur insertion professionnelle. Aux bénéficiaires, elle a conseillé de « faire bon usage » du matériel reçu et d’œuvrer à faire prospérer leurs activités. Toute chose qui aura pour conséquence de favoriser le financement et l’installation d’autres jeunes femmes.

Cisse Sindou, le coordonnateur de l’ISESCO s’est réjoui que son institution participe à l’autonomisation de la femme ivoirienne. Il a félicité le gouvernement pour tous les efforts faits dans le cadre de l’éducation et l’autonomisation de la femme ivoirienne. « La balle est désormais dans votre camp, c’est à vous de jouer! Il y’aura un suivi ...Si c’est est positif vous pourriez permette à d’autres filles de bénéficier comme vous de cette formation », a-t-il dit.

Mohamed El Aichouni, représentant de la BADEA a quant à lui dit sa satisfaction que l’institution qu’il dirige soit associé à ce noble projet.
Commentaires


Comment