Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Allocution de Madame le Ministre de la communication maitre Affoussiata-Bamba-Lamine lors de la cérémonie de rémise de dons et de subventions 2015 par le FSDP
Publié le mercredi 16 decembre 2015  |  Ministères
Appui
© Abidjan.net par Marc Innocent
Appui au développement de la presse: remise officielle de dons et de subventions aux médias 2015
Mardi 15 Décembre 2015. Abidjan. Madame Affoussiata Bamba Lamine (photo), Ministre en charge de la Communication a procédé à l`édition 2015 de la remise officielle de dons et de subventions aux médias par le Fonds de Soutien et de Développement de la Presse. C`était à la maison de la Presse.
Comment




- Monsieur le Président du Conseil National de la Presse (CAIDP) ;
- Monsieur le Président du Conseil de Gestion du Fonds de Soutien et de Développement de la Presse (FSDP);
- Mesdames et Messieurs les partenaires au développement ;
- Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux et Directeur Centraux de l’Administration ;
- Madame le Directeur Exécutif du Fonds de Soutien et de Développement de la Presse (FSDP);
- Messieurs les Présidents des organisations professionnelles du secteur des médias ;
- Mesdames et Messieurs, tous en vos rangs et qualités ;
- Distingués membres du secteur de la Presse ;
- Mesdames et Messieurs,

Les cérémonies de remise de dons et de subventions aux entreprises de presse et aux associations professionnelles, comme celle que je préside aujourd’hui, me procure chaque fois un réel plaisir.

Cependant, je voudrais avant tout propos, exprimer ma sincère et profonde gratitude ainsi que celle du monde des médias ivoiriens à Monsieur le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, pour ses actions destinées à l’amélioration des conditions de travail et de vie des acteurs du secteur des medias ; sans oublier le prix qu’il attache à la liberté de la presse, synonyme de libre communication des pensées et des opinions, conformément à la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789.
Ma gratitude va aussi à l’endroit de Monsieur le Premier Ministre Kablan DUNCAN, Chef du Gouvernement, pour sa sollicitude constante envers le Département de la Communication.

Mesdames et Messieurs,
Faut-il le rappeler, le Fonds de Soutien et de Développement de la Presse a entre autres pour missions :
- d’assurer la formation des professionnels des médias ;
- de réaliser des études et conseils ;
- de participer au financement de la diffusion de la presse ;
- de développer la presse et le multimédia ;
- de financer les projets d’intérêt collectif des organisations professionnelles.

C’est pourquoi, une subvention à l’impression de journaux d’un montant de 1 346 072 849 de FCFA a été accordée entre 2011
et 2015 aux entreprises de presse privée.

Au titre de année 2014, vingt-cinq (25) éditeurs de presse ont ainsi obtenu auprès du Gouvernement, et ce, par le truchement du Ministère de la Communication, une subvention exceptionnelle à l’impression de six (6) mois d’un montant de 800 100 000 FCFA.
Par ailleurs, le FSDP s’est doté d’un fonds de garantie des emprunts dont le montant cumulé s’élève à 2.035.200.850 FCFA en vue de financer les investissements des entreprises de presse.

Mesdames et Messieurs,
Pour cette 6ème édition, comme vient de l’indiquer Madame le Directeur Exécutif du FSDP, les entreprises de presse, les entreprises de communication audiovisuelle et les organisations professionnelles retenues bénéficient encore cette année d’importants dons et subventions. Je me félicite par conséquent de l’ensemble de ces appuis structurants au secteur d’un montant global de 285 102 000 FCFA.
Cette aide se répartit comme suit :

- une subvention de 187 950 000 FCFA TTC pour l’impression de journaux de trois mois, au profit de vingt-cinq (25) entreprises de presse membres du G.E.P.C.I ;

- une subvention de fonction de 81 352 800 FCFA au profit de huit (8) organisations professionnelles ;

- 15 000 000 de FCFA pour la réalisation d’une étude en vue de la création d’une association mutualiste au profit des journalistes et professionnels de la communication.

Mesdames et Messieurs,
Outres ces appuis structurants dont l’octroi date de 2009, nous devons réfléchir aujourd’hui à de nouvelles perspectives.

Toutefois, en attendant, il importe de procéder à une évaluation de l’impact financier et social des aides apportées par le FSDP en six ans d’existence.

En effet, il est bon de faire une analyse objective de l’impact de ces appuis au secteur qui se chiffre à ce jour à 5, 3 milliards dont 600 millions à la formation, 2,660 milliards de francs CFA en dons et subventions et 2,035 milliards de francs CFA en fonds de garantie mis en place pour le cautionnement d’emprunts bancaires. Ce fonds est malheureusement peu sollicité, comme l’atteste son taux d’utilisation qui s’élève à 7%.
Par ailleurs, le FSDP devra réfléchir et définir les conditions d’aide à la distribution, aspect qui n’a pas été encore pris en compte. Cette aide ne devrait bénéficier qu’aux journaux justifiant d’un excellent taux de ventes de leur tirage. J’exhorte donc le conseil de gestion à conduire cette réflexion sur la question.

Enfin, nous (autorité, éditeurs, journalistes…) devons faire preuve d’ingéniosité dans la recherche de solutions aux problèmes du secteur de la presse.

Mesdames et Messieurs les Editeurs et Journalistes,
Plus que les autres acteurs du secteur, vous devez vous inscrire davantage dans la quête permanente de la qualité, tant au niveau de la forme que des contenus rédactionnels.
Vous devez également privilégier la bonne gouvernance dans la gestion des deniers publics que l’Etat alloue à vos entreprises et organisations professionnelles.

Et tous ceux qui s’illustreront brillamment dans cette double quête de qualité et de bonne gouvernance, seront récompensés. C’est pourquoi, j’invite le conseil de gestion à instituer un prix spécial dans ce sens. Ce prix dont le montant et la procédure d’octroi seront définis par ledit conseil de gestion sera incitateur et structurant, tout en mettant en compétition nos journaux.

Mesdames et Messieurs,

Telles sont les quelques orientations que le conseil de gestion du FSDP aura à approfondir. De toute évidence, la mise en œuvre de ces nouvelles orientations contribuera à l’émergence d’une presse privée, à l’instar de notre pays à qui le Chef de l’Etat a impulsé cette dynamique.

C’est sur cet espoir que je clos mes propos en vous souhaitant de bonnes fêtes de fin d’année.

Je vous remercie.
Commentaires


Comment