Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Bilan des activités gouvernementales : le ministère d’Etat ministère du plan et du développement présente ses acquis
Publié le lundi 21 decembre 2015  |  Ministères
Le
© Partis Politiques
Le ministre Albert Mabri Toikeusse met fin au calvaire d’un établissement primaire
Vendredi 27 novembre 2015. Le ministre d’Etat, ministre du Plan et du développement, El Hadj Abdallah Albert Toikeusse Mabri a redonné le sourire au Groupe scolaire Plateau de Divo.
Comment




Le Ministère d’État, Ministère du Plan et du Développement a entrepris, conformément à ses principales missions, qui sont celles d’assurer la Planification, la Programmation et la Mise en œuvre cohérente des politiques économiques, sociales et culturelles du Gouvernement, aux fins de la relance économique et de l’amélioration durable des conditions de vie des populations ivoiriennes, des actions vigoureuses, sur la période écoulée. Les efforts consentis par ledit Ministère d’État, pour le développement inclusif de la Côte d’Ivoire, ont abouti aux acquis suivants :

Au titre du repositionnement de la Côte d’Ivoire sur la scène internationale ;
• L’organisation réussie des Assemblées Annuelles couplées au cinquantenaire de la BAD, de la Conférence Internationale sur l’Emergence de l’Afrique et du Forum Africain de la Finance Islamique. Le succès de ces trois importants rendez-vous a contribué à réaffirmer davantage le leadership de notre pays et son rayonnement, au plan diplomatique et économique. La vision, de l’émergence de notre pays, à l’horizon 2020, s’est donc vue confortée, notamment à l’aune du taux et de la qualité des participants, venus des quatre coins du monde.

Au titre de la cohésion sociale et de la consolidation de la paix ;
• L’érection du PNCS en Direction Générale. L’objectif est de développer des stratégies de prévention, en vue de l’’affermissement de la cohésion sociale, de la réconciliation nationale et d’assurer l’opération d’indemnisation des victimes.

Au titre de la reconstruction post-crise et de la relance économique ;
• L’évaluation de la mise en œuvre du PND 2012-2015 montre que la Côte d’Ivoire a roué avec une croissance rapide, dans un contexte de paix, de sécurité et d’une meilleure gouvernance. Les populations commencent également à tirer profit du dynamisme retrouvé, grâce aux efforts de redistribution et de correction des inégalités réalisées dans les différents secteurs. En outre, grâce à l’assainissement de l’environnement des affaires, le pays est classé, en 2015, dans le top 10 des pays les plus réformateurs au monde, pour la deuxième année consécutive, selon le rapport « doing business » de la Banque Mondiale.

• La mise en œuvre du Programme des Pôles Économiques Compétitifs (PEC). Le projet vise à rendre dynamique et attractif, les vastes espaces géographiques du pays. Ce sont de grands projets structurants inter-régionaux, la création d’emplois décents et l’émergence de grandes zones économiques en Côte d’Ivoire, qui seront implémentés d’ici peu.
• L’achèvement de l’Enquête sur le Niveau de Vie (ENV) des populations. Le rapport préliminaire donne le niveau de pauvreté des 31 régions du pays, avec un taux moyen de pauvreté de 46,3 %, en baisse par rapport à celui de 2008 (ENV 2008) estimé à 48,6 %. Ce qui indique de façon générale que la pauvreté est en recul depuis la fin de la crise post-électorale.

• L’achèvement de l’Etude Nationale Prospective « Côte d’Ivoire 2040 » (ENP CI 2040. Cette étude a permis de dégager d’une part la vision de la Côte d’ivoire, pour l’horizon 2040, et d’autre part de mettre en facteur les enjeux majeurs du futur auxquels la Côte d’ivoire fait face.

Au titre Des perspectives.
• L’élaboration du PND 2016 – 2020. Le diagnostic stratégique a été élaboré sur la base des concertations avec les populations sur le terrain, de l’exploitation des travaux d’études, des politiques sectorielles et de l’évaluation de la mise en œuvre du PND 2012-2015. Il représente le cadre dans lequel la Côte d’Ivoire et ses partenaires s’engagent à relever les défis de faire de la Côte d’Ivoire, un pays émergent à l’horizon 2020.
• La mise en œuvre du PNDC, afin de soulager définitivement les populations les plus vulnérables;
• La définition des orientations d’aménagement et de développement des 14 territoires et d’un portefeuille de projets structurants inter régionaux;
• La capitalisation du dividende démographique (au centre de l’agenda d’une Côte d’Ivoire Emergente en 2020)
• L’éligibilité au programme Compact du MCC.
• La mise en place d’un mécanisme institutionnel de veille stratégique devant aider le Gouvernement à développer une culture d’anticipation, à l’effet de tirer profit d’opportunités, ou de prévenir ou d’atténuer des menaces potentielles liées à l’évolution de l’environnement du pays.
Commentaires


Comment