Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Annexe fiscale 2016 / Jean Kacou Diagou, président du Patronat dénonce: « Le secteur privé n’a pas été associé »
Publié le vendredi 8 janvier 2016  |  Le Nouveau Réveil
Économie:
© Abidjan.net par Marc-Innocent
Économie: la CGECI abrite la cérémonie officielle de présentation l`Annexe fiscale 2016
Jeudi 7 Janvier 2016. Abidjan. Le cabinet Mondon Conseil spécialisé en fiscalité d`entreprise a procédé à la présentation officielle de la loi portant annexe fiscale 2016 en présence du président du patronat Jean Kacou Diagou (photo) et du secrétaire général du gouvernement Thierry Tanoh.
Comment




Le président de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (Cgeci), Jean-Kacou Diagou dénonce la non implication du secteur privé ivoirien dans l’élaboration de l’annexe fiscale 2016 qui intervient dans le cadre de la mise en œuvre de la réforme du système fiscal de la Côte d’ Ivoire. Il a donné de la voix, hier à l’occasion de la présentation de l’annexe fiscale pour 2016 aux entreprises et organisations professionnelles. Il a chargé à cet effet, le Secrétaire général de la présidence, Thierry Tanoh de transmettre au chef du gouvernement que le patronat est toujours en attente d’une suite relative au rapport concernant sa vision du système fiscal qu’il lui a transmis il y a de cela sept mois. Jean Kacou Diagou dit ne pas comprendre que ce rapport sur lequel trois Cabinets ont travaillé au frais du patronat dorme dans les tiroirs du chef du gouvernement. «Nous avons travaillé pendant de longs mois et nous avons même payé de notre poche. (…) Nous avons remis le rapport il y a sept mois. Nous avons écrit à la Primature pour connaitre le sort du rapport. Nous avons posé la question au président candidat lorsqu’il est passé à la tribune du patronat lors de la campagne. Ce dernier a demandé à Duncan où on en était. Mais jusque-là rien », s’est offusqué le président Diagou. Qui soutient également que l’annexe fiscale 2016 “n’a pas été consensuelle“ et qu’elle “traduit plus la vision des autorités étatiques“. Revenant pour sa part sur l’annexe fiscale en question, le Directeur général de Mondon Conseil International, Pacôme Mondon et ses collaborateurs ont relevé des dispositions bénéficiant aux entreprises, contenues dans ce document de 24 articles qu’ils ont décortiqué. En effet, L’une de ces mesures concerne “ l’institution au profit des Pme d’une réduction de 25% de l’impôt foncier sur une durée de deux ans à compter de leur date de création et l’exonération de celle-ci de la contribution des patentes sur la même période“. Ils ont également relevé la réduction de 15% à 10% du taux de caution bancaire à constituer en cas de réclamation contentieuse et, enfin, l’exonération de produits finis de café et de cacao du Droit Unique de Sortie (DUS).

FRANÇOIS BECANTHY
Commentaires


Comment