Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

300 millions de FCFA à des structures financières décentralisées pour l’autonomisation des femmes
Publié le mercredi 6 avril 2016  |  AIP
Comment




Abidjan - Un prêt de 300 millions de FCFA sera mis à la disposition de quatre systèmes financiers décentralisés(SFD) sélectionnés en 2015 par le ministère de la Promotion de la femme, de la Famille et de la Protection de l’enfant, en vue de l’autonomisation des femmes , a-ton appris jeudi à Abidjan, lors de la double cérémonie de signature de conventions de collaboration avec ces établissements et la remise de chèques relatifs aux ristournes de prêts octroyés en 2013 à une douzaine de groupes financiers qui ont remboursé à l’État en respectant le tableau d’amortissement.

Les quatre structures concernées par ces prêts sont le Groupe d’épargne et de gestion en Côte d’Ivoire(GES-CI), la Caisse mutuelle d’épargne et de crédit de Koumassi(CMEC Koumassi), la Caisse d’épargne et de financement agricole de Gabadji(CFA Gabiadji) et la Coopec de Toulepleu.

« La mise en place du Projet de gestion novatrice du Fonds national « Femmes et Développement » est une réponse idoine du gouvernement à la lutte contre la féminisation de la pauvreté grandissante dans notre pays.Cette action sociale s’est bonifiée avec l’implication opérationnelle des Systèmes financiers Décentralisés (SFD) dans le processus d’octroi des prêts aux femmes.Je me réjouis de l’acte que nous venons de poser, acte traduisant la réussite du partenariat entre le secteur public et le secteur privé, ce depuis huit ans et qui fait le bonheur des populations féminines de Côte d’Ivoire », a affirmé la ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant, Euphrasie Yao Kouassi .

Elle a souligné en outre que le Président Alassane Ouattara a érigé la promotion des femmes et des jeunes comme priorité pour la période 2016-2020 et a exhorté la gente féminine à prendre en main sa destinée en saisissant les opportunités qui vont contribuer à l’aider et à être autonome en ayant des activités génératrices de revenus.« Le moment est favorable, et ce moment, c’est maintenant », a-t-elle insisté, rappelant qu’en plus du fonds national « Femmes et Développement », les femmes, ont également pour leur autonomisation, le Fonds d’appui aux femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI) qui dispose à ce jour de 10 milliards de francs CFA grâce à la Première dame de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara.

« Le Compendium des compétences féminines de Côte d’Ivoire, créé depuis 2011 est un programme de valorisation de toutes les compétences féminines regroupant les commerçantes, les entrepreneures, les agricultrices, les cadres de haut niveau etc… Adopté comme programme national, il nous permettra d’étendre notre vision à long terme. Alors continuez de vous inscrire sur le site internet www.competencesfeminines.gouv.ci », a ajouté Mme Euphrasie Yao au terme de cette rencontre qui a enregistré la présence d’autres structures gouvernementales et de plusieurs associations féminines.

Le ministère de la Femme a initié une approche novatrice qui implique l’expertise de spécialistes, aussi bien du public que du privé, en matière de microcrédit afin de répondre de manière efficace à ces besoins importants de réinsertion socio-économique des femmes.Le projet de gestion novatrice du fonds national « Femmes et Développement » a permis d’octroyer depuis le démarrage en 2007 jusqu’en 2014, la somme de 1, 897 milliard de FCFA par le truchement de 48 SFD qui ont distribué 8484 prêts.

(AIP)

amak/tm
Commentaires


Comment