Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Enseignement confessionnel islamique: l’Oeeci et la Scconas signent une convention de partenariat
Publié le jeudi 26 mai 2016  |  APA
Comment




Abidjan (Côte d’Ivoire) - L’Organisation des écoles et établissements confessionnels islamiques (Oeeci) et la Société de courtage et de conseil en assurance (Scconas) ont signé, mercredi, à Abidjan une convention de partenariat, pour la ‘’couverture sociale des élèves, enseignants et encadreurs’’ des établissements confessionnels.

Pour Vakaramoko Samaké, Directeur général de Scconas, il s’agit pour sa structure ‘’d’apporter la meilleure protection aux élèves, au personnel enseignant, aux encadreurs et à tous ceux qui contribuent chaque jour à la formation de nos enfants’’.

‘’C’est un impératif car nous souscrivons à la politique de création d’une école de qualité et d’excellence’’, a-t-il indiqué.

Selon lui, l’assurance scolaire garantit les dommages qu’un élève pourrait occasionner à un tiers mais aussi ceux qu’il pourrait subir en cas d’accident ou en cas d’agression. ‘’C’est une assurance facultative mais elle peut être, dans certaines circonstances une obligation’’, a précisé M. Samaké.

Pour l’Imam Aboubacar Konaté, président de l’Oeeci, qui a paraphé l’acte de ‘’mariage’’ avec la Scconas, ‘’ la souscription à une assurance scolaire pour les activités scolaires et facultatives est un gage de sécurité pour les élèves et leurs parents’’.

‘’ La Scconas offrant de meilleurs produits, c’est avec un réel plaisir que nous nous engageons dans ce partenariat gagnant-gagnant car nous avons le devoir d’apporter assistance et protéger nos enfants’’, a souligné le guide religieux.

Resté pendant longtemps en dehors du système éducatif, l’enseignement confessionnel islamique a intégré le programme national, en 2011, et leurs écoles figurent, désormais, sur la carte scolaire de Côte d’Ivoire.

HS/ls
Commentaires


Comment