Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Art et Culture

Secteur de l’artisanat: La Chambre nationale des métiers de Côte d’Ivoire annonce le redémarrage de l’opération d’identification des artisans
Publié le jeudi 1 septembre 2016  |  Abidjan.net
Artisanat:
© Abidjan.net par Atapointe
Artisanat: Lancement des activités d`identification des artisans
La Chambre nationale des métiers de Côte d’Ivoire (CNM-CI), a annoncé au cours d`une conference de presse qu`elle lançait le redémarrage de l’opération d’identification des artisans ivoiriens
Comment


Monsieur Bamba Kassoum, président de la Chambre nationale des métiers de Côte d’Ivoire (CNM-CI), a procédé au lancement officiel du redémarrage de l’opération d’identification des artisans ivoiriens lors d’une conférence de presse en présence du chef de cabinet du ministère de l’Entrepreneuriat national, de l’Artisanat et de la Promotion des PME, Pierre Adou ce mardi 30 août à Abidjan-plateau.

Cette opération avait été lancée il y a trois ans. Elle s’ était après estompée pour prendre en compte la nouvelle législation suite à l’adoption, en 2014, d’une loi relative à l’artisanat et d’un règlement de l’Union économique et monétaire ouest africaine portant Code communautaire de l’artisanat, a rappelé M. Bamba.

Ces dispositions réglementaires prescrivent le caractère obligatoire de l’immatriculation et de la détention d’une carte professionnelle sous peine de fermeture de l’atelier de l’artisan non identifié.

Quelque 5,8 millions d’artisans sont concernés par cette vaste opération nationale qui court jusqu’à fin décembre. Huit branches d’activités (bâtiments, métaux mécaniques, bois, textile, habillement, cuirs et peaux, hygiène, alimentation, services, artisanat d’art, électronique et froid, audiovisuel et communication) dans 149 corps de métiers qui composent la nomenclature des métiers pris en compte par la chambre nationale des métiers.
Contre paiement de 5 000 FCFA, l’artisan reconnu bénéficiera de facilité d’accès aux marchés publics, aux projets de formation et de promotion des activités du secteur, promet Bamba Kassoum.

À terme, cette opération devrait permettre à l’État d’évaluer l’impact socioéconomique du secteur artisanal dans l’économie nationale. Une étude de l’Agence d’études et de Promotion de l’emploi (AGEPE) a par ailleurs indiqué que ce secteur représenterait 40 % de la population active avec une contribution à hauteur de 24% du PIB national.

L’opération se fera en quatre étapes que sont la collecte des informations, le paiement par transfert d’argent, l’immatriculation proprement dite et la distribution des cartes, a indiqué Kouakou Kouamé Thierry, assistant du directeur général de l’entreprise Prestige cards systems et logistics désignée pour la réaliser.

Au nom du ministre Anzoumana Moutaye, le chef de cabinet M. Adou Pierre Kouadio a affirmé le « soutien ardent à cette initiative louable » de la chambre. Les artisans jouent un rôle essentiel dans l’émergence parce qu’ils « tiennent les rênes de l’économie de notre pays ».

Atapointe
Commentaires


Comment