Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

La tenue d’une Commission mixte entre la Côte d’Ivoire et la RDC au centre d’un entretien entre le président Ouattara et l’émissaire du président Kabila
Publié le lundi 19 juin 2017  |  AIP
Le
© Présidence par DR
Le Chef de l’Etat a échangé avec le Vice- Premier Ministre de la République Démocratique du Congo
Lundi 19 juin 2017. Palais de la Présidence. Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a échangé avec M. Léonard SHE OKITUNDU, Vice – Premier Ministre, Ministre des Affaires Etrangères et de l’Intégration Régionale de la République Démocratique du Congo (RDC).
Comment


Abidjan - Le président de la République, Alassane Ouattara, a échangé lundi au palais présidentiel, au Plateau, un émissaire de son homologue de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila, sur la tenue prochaine de la grande commission mixte entre la Côte d’Ivoire et son pays.

Venu lui faire un point de la situation politique et du processus de révision du fichier électoral dans ce pays, le vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères de la RDC, Léonard She Okitundu, a indiqué que cette visite s’inscrit dans le cadre des contacts réguliers entre les deux chefs d’Etat ont convenu d’entretenir, soit par des échanges directs ou par personnalités interposées.

Passant en revue la situation sécuritaire en RDC, le vice-premier ministre a également évoqué le renforcement des relations bilatérales "historiques et traditionnelles" entre les deux pays.

La RDC et la Côte d’Ivoire qui entretiennent des relations multilatérales et bilatérales depuis leurs indépendances respectives, dans les années 1960, ont signé un accord portant création de la grande commission mixte de coopération le 21 décembre 1981 à Kinshasa. Malgré l’existence de cette grande commission mixte, les relations entre les deux pays sont restées timides, à l’image de quelques accords dont celui portant suppression des visas aux détenteurs de passeport diplomatique ou de service signé le 11 avril 1985 à Kinshasa, note-t-on.

Au regard des relations commerciales et économiques, il est à observer que le flux commercial entre les deux pays demeure assez faible au regard des potentialités économiques dont ils regorgent avec une balance commerciale à l’avantage de la Côte d’Ivoire, sur la période 2010-2014, selon le point de coopération fait en septembre 2015 par le ministère d’Etat, ministère des Affaires étrangères.


kp
Commentaires


Comment