Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Guillaume Soro allie la ‘’sagesse’’ de Bédié et la ‘’force’’ de Ouattara (Président de l’UDS)
Publié le dimanche 9 juillet 2017  |  APA
Comment


Le Président de l’Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Kigbafori Soro allie la ‘’sagesse’’ de l’ex-Chef de l’Etat ivoirien Henri Konan Bédié et la ‘’force’’ de l’actuel Président ivoirien Alassane Ouattara, a soutenu samedi à Abidjan le Président de l’Union des Soroïstes (UDS), Marc Ouattara lors de la rentrée solennelle de ce mouvement, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

L’UDS qui se veut un mouvement citoyen de soutien à Guillaume Kigbafori Soro et pour la réconciliation nationale revendique 18 000 membres après plus de deux ans d’existence et ambitionne d’atteindre 100 000 membres d’ici décembre prochain, a annoncé son Président pour qui M. Soro a la sagesse du Président Bédié et la force du Président Ouattara’’, d’où le slogan de l’UDS, ‘’la sagesse dans la force’’.

‘’Le Soroïsme est un label, c’est une idéologie, une doctrine, un système de pensée (…). Etre Soroïste c’est se mettre au service des autres pour la paix’’, a expliqué Marc Ouattara, insistant que ‘’l’UDS n’appartient à aucun parti politique. Nous nous réclamons simplement de Guillaume Kigbafori Soro’’.

Le Président de l’UDS a appelé à un maillage du territoire national. ‘’Nous devrons travailler pour que chaque village du pays ait sa coordination UDS’’, a-t-il lancé aux membres et sympathisants de ce mouvement rassemblés dans un complexe hôtelier de Cocody, au quartier Palmeraie à l’Est d’Abidjan.

L’UDS, a-t-il égrené, a déjà organisé des dons de caritas à l’endroit des vulnérables, des dépistages de diabète et AVC. Ce mouvement a également participé à la campagne référendaire sur la nouvelle constitution en faveur du oui, a ajouté Marc Ouattara.

Une conférence prononcée par le Pr Mamadou Djibo du Sénégal sur le thème, ‘’Soroïsme ou le vivre ensemble’’ a par ailleurs, marqué cette rentrée solennelle de l’UDS.

Selon le conférencier, ‘’après le combat pour l’obtention du multipartisme, c’est maintenant le combat pour la prospérité dans les pays africains’’. ‘’La concorde nationale est une richesse en soi’’ a-t-il fait observer, soulignant que ‘’diviser pour mieux régner est une mauvaise chose’’.

Représentant Guillaume Soro a cette cérémonie, Sindou Méïté a indiqué que le Président de l’Assemblée nationale ivoirienne est un ‘’esprit que personne ne peut arrêter’’. ‘’Personne n’arrêtera Guillaume Soro’’, a-t-il insisté, appelant au rassemblement des forces vives aux côtés de M. Soro.

‘’La conviction est devenue une denrée rare aujourd’hui (…) Vous n’êtes pas de cette race. Vous êtes des militants convaincus’’, a dit M. Méïté en direction des membres de l’UDS. Pour lui, ‘’l’UDS est un mouvement citoyen’’, c’est pourquoi, il a insisté que ‘’ce n’est pas un parti politique’’.

Poursuivant, il a relevé le ‘’courage’’ de Guillaume Soro, un ‘’homme de mission et de principe’’. ‘’Soro a pris rendez-vous avec l’histoire pour rétablir les règles d’un jeu démocratique’’ en Côte d’Ivoire, a rappelé Sindou Méïté. Pour lui, ‘’Soro n’attend pas la reconnaissance de la République. Il a accompli un devoir citoyen’’.

La rentrée solennelle de ce mouvement pro-Soro intervient alors que le débat sur la scène politique ivoirienne est dominé par la succession au Président Alassane Ouattara qui achève son second mandat en 2020. Le débat sur l’alternance en 2020 semble diviser les partis politiques membres du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir).

LS/APA
Commentaires


Comment