Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Lutte contre l’immigration clandestine : Le REALIC donne le top départ à Daloa
Publié le vendredi 14 juillet 2017  |  Abidjan.net
Lutte
© Abidjan.net par JOB
Lutte contre l’immigration clandestine: Le REALIC donne le top départ à Daloa
Daloa, Préfecture, vendredi 14 juillet 2017- Cérémonie de lancement_officiel des activités du Réseau ouest africain pour la lutte contre l`immigration clandestine initiée par le Réseau Ouest Africain de Lutte contre l’Immigration Clandestine en Côte d’Ivoire (REALIC)
Comment


Le Réseau Ouest Africain de Lutte contre l’Immigration Clandestine en Côte d’Ivoire (REALIC) a invité ce vendredi 14 juillet 2017 à la préfecture de Daloa, les leaders de toutes les communautés à une plus grande implication dans la lutte contre l’immigration clandestine, à l’occasion du lancement officiel de ses activités.
Au cours de la cérémonie d’ouverture, le Préfet de région du Haut Sassandra, Bako Digbeu Aanatole, est revenu sur les dangers liés au phénomène, avant de souligner la nécessité pour tous, de s’approprier la lutte : « L’immigration est aujourd’hui une tare dans notre société. Et, notre localité étant présentée comme l’un des points de recrutement et de départ des immigrants, il est impérieux pour nous de sensibiliser nos proches, afin qu’ils évitent la voie de la facilité et de l’aventure illégale vers l’extérieur ».
S’adressant aux jeunes et candidats à la clandestinité, il a ajouté que le bien-être et le bonheur peuvent s’acquérir sur place en Côte d’Ivoire et qu’il ne sert à rien de prendre des risques inutiles.
En outre, la Présidente du REALIC, Florentine Djiro, a été la première au perron pour rappeler que « l’importance de la question requiert que chaque responsable de communauté se constitue en ambassadeur de la lutte contre l’immigration irrégulière ».
«Le REALIC place au cœur de son action l’implication les leaders communautaires. D’où la mise en place des plateformes régionales des acteurs de lutte contre l’immigration clandestine dans cinq (5) grandes régions de la Côte d’Ivoire » a déclaré Florentine Djiro.
Dans le dénouement de cette cérémonie qui a été marquée par une forte affluence des communautés de Daloa, une Enquête sur l’immigration clandestine en milieu scolaire et universitaire dans la région du Haut Sassandra a été présentée par le REALIC.
Par ailleurs, des chiffres des sources du HCR et de l’OIM ont été donné à l’assemblée, à savoir que la Côte d’Ivoire est passée de la 10ième à la 4ième place et on dénombre de Janvier 2017 à ce jour, 1073 immigrants ivoiriens naufragés dont des mineurs et plusieurs femmes.
Au terme de la cérémonie, une plate-forme d’ONG, de leaders communautaires religieux et les chefs, dénommée : PAPLIC-Daloa (Plateforme des acteurs pour la lutte contre l’immigration clandestine) engagées a été officiellement installée par le geste symbolique de baptême d’eau fait par M. Wanyou Jêrome, représentant de l’ambassadeur de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).
Plusieurs autorités administratives, politiques, des leaders coutumiers, religieux, communautaires et des responsables de groupements de femmes et de jeunes de la région du Haut-Sassandra se sont engagés à poser des actions probantes dans le sens de la lutte.
Né en mars 2017, le REALIC vient contribuer à la sensibilisation en amont des candidats à la migration irrégulière et pour la mobilisation de fonds pour la création des activités génératrices de revenus.
« Un candidat à l’immigration clandestine découragé, c’est une vie sauvée » REALIC.

JOB ATTEMENE
Commentaires


Comment