Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Renouvellement de sa direction et bilan de la gestion du pouvoir d’Etat au menu du 3eme Congrès du RDR ouvert à Abidjan
Publié le samedi 9 septembre 2017  |  Abidjan.net
3ème
© AFP par Issouf Sanogo
3ème congrès ordinaire du RDR: cérémonie d’ouverture en présence du couple présidentiel
Abidjan le 9 Septembre 2017. Le 3ème congrès ordinaire du Rassemblement des Républicains s’est ouvert aujourd’hui au Parc des Sports de Treichville en présence du Président Alassane Ouattara et de son Épouse. Plusieurs partis politiques alliés venus de la sous-région étaient présents pour soutenir le RDR.
Comment


23 ans après sa création, le Rassemblement des Républicains (RDR) a ouvert ce samedi 9 septembre 2019, son 3eme Congrès qui enregistrera le renouvellement de la direction, mais également servira de cadre pour le parti cher à Alassane Ouattara de faire son bilan après 6ans de gestion du pouvoir d’Etat.

Placé sous le thème, ‘’Un RDR nouveau pour une Côte d’Ivoire rassemblée’’, ce congrès enregistrera le renouvellement de la composition de la direction du parti, a-t-on appris auprès de certains responsables et cadres du parti. Il sera également le lieu de faire un plébiscite au président Alassane Ouattara en vue de son ‘’retour’’ à la tête du parti, conformément aux vœux exprimés par les militants lors des pré-congrès éclatés qui ont eu lieu en 2016.


Selon le président du Comité d’organisation du 3ème congrès du RDR, Adama Bictogo, par ailleurs Secrétaire général adjoint du RDR en charge de la mobilisation, ‘’ce congrès permettra de consolider les acquis et renforcer le pacte de confiance entre la direction du parti et les militants’’.

En attendant certainement de faire le bilan des actions menées au compte du parti depuis le 2eme Congrès et depuis sa nomination en qualité de Secrétaire général par intérim, Amadou Soumahoro a salué les actions du président depuis son accession au pouvoir. Actions qui ont valu à la Côte d’Ivoire d’être de nouveau présent sur l’échiquier international. Sur l’alliance du Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la Paix (RHDP), Amadou Soumahoro a appelé les partis concernés à ‘’poursuivre la construction’’ de ladite alliance dans ‘’l’humilité et la solidarité’’.

L’ouverture de ce 3ème Congrès du RDR a enregistré la présence de responsables de partis politiques issus de pays ‘’amis et frères’’ de la Côte d’Ivoire. Que ce soit Soumaïla Cissé de l’Union pour la République et la Démocratie (URD) du Mali, Cellou Dalein Diallo de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée, Zephirin Diabré du Burkina Faso, et tous les représentants de partis amis venus du Mali, du Burkina, du Gabon, du Cap-Vert, de la Guinée Bissau, du Cameroun tous ont unanimement salué le leadership d’Alassane Ouattara, grâce auquel des solutions ont pu être trouvées à la grave crise au Mali, et surtout grâce auquel la Côte d’Ivoire a non seulement retrouvé sa place de leader dans la sous région mais enregistre des progrès économiques et sociaux importants.

Le président de l’Union pour la démocratie et la Paix (UDPCI), Albert Mabri Toikeusse a réaffirme l’engagement de l’UDPCI a poursuivre son alliance au côté du RDR et des autres partis membres du RHDP. Il a exhorté les militants du RDR à s’inscrire dans la voie de la paix, la cohésion, l’Unité et de tourner le dos aux divisions, aux querelles et aux divisions.

Quand au Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), par la voix de son Secrétaire exécutif, Maurice Kacou Guichué a dit son attachement à l’alliance qui l’unit au RDR. Et pour preuve il a rappelé l’adhésion du PDCI à la candidature unique pour le compte du RHDP d’Alassane Ouattara à la présidentielle de 2015. Il a félicité le RDR pour ce 3ème Congrès et a appelé à des résolutions qui contribueront à renforcer la paix. Le Secrétaire exécutif du PDCI a affirmé que les conclusions de ce 3ème Congrès étaient très attendues par le président du PDCI, Henri Konan Bédié.

Comme annoncé dans sa déclaration parue dans la presse vendredi, le président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro, cadre du RDR n’était pas présent à l’ouverture de ce Congrès.

‘’N’ayant de ce fait été associé, ni en amont ni en aval, par les actuels responsables de l’organisation de ce congrès, c’est avec un triste regret que j’en prends acte.
Dans le contexte actuel fait de frictions, de suspicions et où des lignes de fractures évidentes sont apparues au sein de notre famille politique, qui peut décliner l’impérieuse nécessité de rassemblement de tous ? Fort heureusement, ce n’est qu’un congrès ; d’autres congrès ordinaires se tiendront immanquablement. Au surplus, des congrès extraordinaires pourraient, en cas de besoin, avoir lieu. J’imagine donc qu’à tout moment, de nouvelles occasions pourraient m’être offertes de contribuer significativement à la vie du parti. C’est le lieu de souhaiter que la nouvelle direction du RDR qui sortira de ce congrès des 9 et 10 septembre 2017, puisse travailler, sans relâche, au rassemblement de toutes les forces vives du parti.
Je forme le vœu que les résolutions issues de ces travaux concourent à la consolidation de la paix, la stabilité et au progrès de la Côte d’Ivoire. Je me tiens d’ores et déjà à la disposition de la future direction du parti pour œuvrer à la concorde entre les militants, à la réconciliation et à la fédération des énergies en vue d’aborder dans l’unité et dans l’union les échéances futures’’, pouvait-on lire dans cette déclaration.

Elisée B.
Commentaires


Comment