Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Le Chef de l’Etat à la Tribune des Nations Unies, à New York
Publié le jeudi 21 septembre 2017  |  Présidence
Alassane
© Présidence par DR
Alassane Ouattara à la Tribune des Nations Unies et déjeuner de Donald Trum en l`honneur des Chefs d`Etat africain
Mercredi 20 septembre 2017.New York. Le Président des Etats Unis d`Amérique (USA), S.E.M. Donald TRUMP, a offert en l`honneur des Chefs d`Etat Africains, en marge de la 72ème Session ordinaire de l`Assemblée Générale des Nations Unies
Comment


Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a délivré un important message, ce mercredi 20 septembre 2017, à l'occasion de la 72ème Session ordinaire de l’Assemblée Générale des Nations Unies, à New York.

A l’entame de son intervention, le Chef de l’Etat a exprimé la gratitude du peuple ivoirien aux États membres de l'ONU pour leur grande mobilisation qui a porté la Côte d’Ivoire au Conseil de Sécurité des Nations Unies pour la période 2018-2019.

Cette élection est, selon lui, l'expression de leur soutien à l’engagement constant de la Côte d’Ivoire en faveur de la paix et du dialogue ; elle est aussi un appel à partager avec le monde, l'expérience de la Côte d'Ivoire en matière de gestion de sortie de crise et de coopération efficace avec les Nations Unies, comme le prouve le succès de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI).

C'est pourquoi, a-t-il ajouté, la Côte d'Ivoire entend, dans le cadre du mandat de membre non- permanent du Conseil de Sécurité que la communauté internationale vient de lui confier, oeuvrer à la promotion de compromis justes et pragmatiques, dans le règlement des crises inscrites à l’agenda du Conseil de Sécurité.

Le Président Alassane OUATTARA a ensuite donné sa compréhension du thème de la présente Session de l’ONU, qui est pour lui, un appel à l’action et au sursaut de tous, en vue de consolider la paix dans le monde ; en même temps qu'il interpelle sur l’urgence de préserver

notre planète, en vue de bâtir le monde vertueux que nous voulons, pour nous-mêmes et pour les générations futures.

Evoquant la question du terrorisme, le Chef de l'Etat a indiqué qu’en dépit des évolutions encourageantes et du succès des opérations antiterroristes menées par les grandes puissances et leurs alliés au Moyen-Orient et en Afrique, le monde peine à trouver une réponse collective satisfaisante contre ce phénomène. C’est pourquoi, il a invité les grandes puissances à intensifier leur engagement contre le terrorisme en Afrique, et à soutenir davantage les efforts du Continent, notamment en faveur du G5 Sahel.

S’agissant de la question de l’environnement, le Président de la République a fait remarquer que le réchauffement climatique constitue une réelle préoccupation, d'autant qu'aucun pays n’est à l’abri des effets dévastateurs de phénomènes climatiques qui mettent à mal les populations et l’économie de nos pays.

A cet égard, il a affirmé qu’en ce qui concerne l’Accord de Paris sur le climat, le Gouvernement ivoirien respectera sa signature et veillera, notamment à la poursuite de la transition énergétique, au développement d’une agriculture intelligente, à la préservation et la protection de l’environnement.

Dans ce cadre, il a appelé les pays développés à honorer leurs engagements en matière de financement de l’adaptation des économies des pays du sud aux effets du réchauffement climatique.

Quant à la question des armes balistiques, le Président Alassane OUATTARA a indiqué que la préservation de la paix et de la sécurité dans le monde passe également par la gestion stricte de la question des armes nucléaires. C’est pourquoi, il a invité le Conseil de Sécurité de l’ONU à tout mettre en oeuvre pour trouver une solution pacifique aux graves tensions nucléaires dans la péninsule coréenne, car tout recours à l’arme nucléaire dans cette région ferait courir le risque d’un conflit aux conséquences imprévisibles.

Après avoir relevé les conséquences de l’immigration clandestine, le Chef de l'Etat a appelé les pays développés, notamment les pays et les régions d’accueil des migrants, à mobiliser les investissements et les ressources nécessaires au financement du développement dans les pays de départ et de transit des migrants, afin de permettre à leurs économies de créer des emplois et d’offrir ainsi des opportunités à leurs jeunesses.

Pour terminer, le Président de la République a apporté son plein soutien aux réformes engagées par le nouveau Secrétaire Général de l’ONU, Monsieur Antonio GUTERRES, et lui a renouvelé sa confiance.

Au terme de son intervention, le Président Alassane OUATTARA a pris part à un déjeuner offert par le Président américain, Donald TRUMP, en l’honneur des Chefs d’Etat Africains.
En fin de journée, il s’est rendu à l’Université de Columbia où il a prononcé une Conférence sur le thème : "les défis pour le succès d'une transition démographique et le développement du potentiel de l'Afrique : le cas de la Côte d'Ivoire".
Commentaires


Comment