Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Région
Article
Région

Une opération de dépistage gratuit du cancer du col de l’utérus à Abengourou
Publié le lundi 13 novembre 2017  |  AIP
Comment


Abengourou - L’ONG WILIC international a initié du 03 au 10 novembre une opération de dépistage gratuit du cancer du col de l’utérus à Abengourou et dans plusieurs autres localités de la région, notamment, Aniassué, Amélékia, Yakassé-Féyassé et Niablé.

Au total 2 884 femmes ont été reçues au cours de cette opération. "Sur ces 2 884 femmes, on a 20 IVA positive et quatre cancers déclarés ", selon la présidente de cette organisation non gouvernementale, Dr. Mélanie Usher.

La plupart des femmes dépistées IVA positive, qui présentent des lésions au niveau du col de l’utérus, ont été traitées sur place pour arrêter le processus d’évolution vers le cancer. Elles ont été ensuite confiées à une équipe de sages-femmes au niveau local pour un suivi.

Les quatre cas de cancers déclarés ont été référés vers des centres de prises en charge, notamment, le centre de cancérologie du CHR de Treichville, pour un examen plus poussé afin de bénéficier d’un traitement adéquat le cas échéant.

L’activité de l’ONG WILIC international a concerné également le dépistage du cancer du sein et de la prostate. Toutes les femmes qui ont participé au dépistage du cancer du col de l’utérus ont également été palpées au niveau des seins. Cet examen a révélé un cas de cancer du sein et deux cas suspects référés pour un diagnostic plus poussé.

En ce qui concerne le dépistage du cancer de la prostate, pour lequel il fallait débourser la somme de 5000 FCFA par séance, il a enregistré la participation de 35 hommes au total. Six cas suspects ont été détectés ainsi que deux cas francs "qui doivent poursuivre les recherches et réagir vite pour ne pas être affectés".

Créée en 2011, l’ONG WILIC international a, à son actif, plusieurs opérations de dépistage du cancer du col de l’utérus, du sein et de la prostate. Selon la présidente de cette ONG, l’organisation de ces caravanes sanitaires à travers le pays visent un seul objectif, aider au dépistage précoce de ces différents types de cancer pour stopper leur progression.

"Vous savez que le cancer lorsqu'il est déclaré, il est difficile de stopper sa progression vers la phase terminale. La solution, c'est de privilégier la prévention. Et c'est ce que nous faisons à l'ONG WILIC international", indique-t-elle.

akn/rkk
Commentaires


Comment