Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Santé
Article
Santé

Formation à distance des acteurs de la santé : Lancement du Projet ECHO à Abidjan
Publié le jeudi 23 novembre 2017  |  Abidjan.net
Santé
© Abidjan.net par PR
Santé : Cérémonie officielle de lancement du Projet "Extension for Community Healhcare Outcomes" à Abidjan
Lundi 20 novembre 2017. Abidjan. La Fondation Elisabeth Glaser pour la lutte contre le SIDA Pédiatrique en Côte d’Ivoire (EGPAF) a lancé, en collaboration avec le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, le Projet Extension for Community Healhcare Outcomes (ECHO), à l’Institut National de Santé Publique (INSP).
Comment


La Fondation Elisabeth Glaser pour la lutte contre le SIDA Pédiatrique en Côte d’Ivoire (EGPAF) a initié en collaboration avec le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique la cérémonie officielle de lancement du Projet Extension for Community Healhcare Outcomes (ECHO), ce lundi 21 novembre 2017, à l’Institut National de Santé Publique (INSP), Abidjan, Côte d’ivoire.

Le projet ECHO est une initiative de l’enseignement à distance par visioconférence élaborée par l’université de New Mexico aux Etats Unis a expliqué d’entrée de jeu le professeur Dinard, Directeur de l’INSP. Axé sur la promotion des interactions entre les prestataires les moins expérimentés et des experts dans une relation de mentorat, ce projet a pour objectif le renforcement des capacités du personnel de santé pour la fourniture de soins appropriés aux populations, explique-t-il.

Pour Dr Essombo Joseph, Directeur-Pays de EGPAF, ce projet est capital parce qu’il permet « d’apporter l’expérience et la formation » surtout aux agents de santé à l’intérieur du pays. « Grâce à cette Plateforme les ressources humaines de santé pourront maintenir leur niveau de connaissances. Nous sommes engagés à ce que pour le VIH on atteigne la suppression virale», a-t-il souhaité.

Pour sa part Katherine Bucker, chargée des affaires à l’ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire a indiqué que dans le souci de lutter contre le VIH dans le monde et en Côte d’Ivoire, le gouvernement américain fait de la formation des cadres et autres acteurs dans les différents pays une « priorité ». S’agissant du projet ECHO, l’Etat ivoirien est le cinquième pays africain après la Namibie, le Kenya, la Tanzanie et l’Ouganda au cours des années 2015 à 2016 et le premier pays en Afrique de l’Ouest, souligne-t-elle.

Prenant la parole, Professeur Dagnan Simplice, Directeur Général de la Santé, représentant madame la Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, a salué l’excellente collaboration et l’appui constant de l’Etat américain dans le domaine de la santé en Côte d’ivoire. Cette initiative innovante vise selon lui à réduire pour l’année 2018 les déplacements des acteurs de la santé d’au moins de 50%. Tout en exhortant les responsables de la santé à la bonne utilisation de cet outil de pointe.

Pour cette phase pilote six sites bénéficient du projet, notamment l’hôpital Général de Port-bouët, l’Hôpital Général de Daoukro, le CHR d’Abengourou, le CHR de Yamoussokro, CHR de Daloa et le CHR de San Pedro.

Pour rappel, en Côte d’Ivoire la mise en œuvre du projet est assurée par le Ministère de la Santé et de l’hygiène Publique à travers l’Institut National de Santé Publique avec l’appui technique de EGPAF et un financement du CDC/PEPFAR. Le projet ECHO a été financé a environ 200 millions de Francs CFA.

Atapointe
Commentaires


Comment