Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Bonne gouvernance : réunion de prise de contact de l’Inspecteur Général d’Etat avec les acteurs de contrôle de l’ordre administratif
Publié le mercredi 6 decembre 2017  |  Abidjan.net
Bonne
© Abidjan.net par J. A.
Bonne gouvernance : réunion de prise de contact de l’Inspecteur Général d’Etat avec les acteurs de contrôle de l’ordre administratif
Mercredi 6 décembre 2017. Abidjan. L’Inspecteur Générale d’Etat (IGE), M. Théophile Ahoua N’Doli (photo) a rencontré, à l’Auditorium de la Primature, les cadres de l’Inspection générale des Finances (IGF) et ceux des Inspections générales des ministères (IGM), pour une rencontre de prise de contact et des échanges relatifs au contrôle, à l’inspection et la bonne gouvernance.
Comment


L’Inspecteur Générale d’Etat (IGE), M. Théophile Ahoua N’Doli a rencontré dans la matinée du mercredi 6 décembre, à l’Auditorium de la Primature, les cadres de l’Inspection générale des Finances (IGF) et ceux des Inspections générales des ministères (IGM), pour une rencontre de prise de contact et des échanges relatifs au contrôle, à l’inspection et la bonne gouvernance.

Dans le cadre de sa mission de coordination, d’encadrement et d’appui technique et méthodologique à toutes les structures publiques d’inspection et de contrôle, l’Inspection générale d’Etat (IGE) entend renforcer le cadre de collaboration entre elle et les acteurs de la chaîne du contrôle de l’ordre administratif.

En effet, selon ‘’la réforme des finances publiques, synthétisée dans un schéma directeur bâti autour de sept (07) axes stratégiques, portés à huit (08) dans un schéma directeur 2017-2019’’ (IGE), l’axe qui sied avec l’esprit de cette réunion de prise de contact est le sixième dénommé : « dispositifs de contrôles et d’audits internes ». Son objectif est d’améliorer la transparence et la gouvernance grâce à la formalisation et la mise en œuvre de dispositifs de contrôle, d’audits internes et externes performants.

« Notre mission n’est pas facile, car il nous faut veiller tant au bon fonctionnement des services qu’au bon usage des deniers publics. Et cela n’est pas du gout de tout le monde. Mais c’est notre mission. Nous devons l’exercer pleinement, fermement, mais avec intelligence » a déclaré l’IGE Théophile Ahoua N’Doli.

Il a par ailleurs insisté sur le rôle du contrôle en tant que levier de la bonne gouvernance à la fois administrative et financière, par la régulation du bon fonctionnement des services publics, la gestion optimum des deniers publics, l’efficacité et l’efficience de la dépense publique.

« Tout naturellement, pour nous, les fonctions d’inspecteurs, d’auditeurs, et de contrôleurs sont des emplois nobles et importants dans le dispositif de bonne gouvernance et ne doivent, en aucun cas, être perçus comme des voies de garage. Il faut donc une inversion des tendances ; ce qui passe par un changement de mentalité » a-t-il soutenu.

Ce pourquoi, l’IGE n’a pas manqué d’exhorter les inspecteurs et contrôleurs à « sortir des garages » pour devenir des vaillants soldats au service de la bonne gestion et de la bonne gouvernance en Côte d’Ivoire. Selon lui, outre le rapport d’activités et autres rapports qui doivent être transmis à l’IGE, un accent particulier sera mis sur la promotion de missions d’inspections et d’audit communes entre l’IGE, l’IGF et les Inspections générales des Ministères.

« Soyez donc prêts ! Attendez-vous à ce que nous vous saisissons assez régulièrement pour les différentes missions commanditées ou autorisées par le Président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara (…) » a-t-il conclu.

Notons que les structures étatiques qui seront concernées par ces missions prochaines de contrôle et d’audit sont la SICTA, le CIAPOL, l’ENA et l’ENS.

J. A.
Commentaires


Comment