Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

L’UNJCI sollicite un fonds exceptionnel de soutien à la la presse privée
Publié le jeudi 25 janvier 2018  |  AIP
Emploi
© Ministères par DR
Emploi et Insertion : le Ministre Sidi Touré fait le bilan de ses actions à l’UNJCI
Comment


Le président de l’Union des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), Traoré Moussa a souhaité la mise en place d’un fonds exceptionnel pour sauver la presse privée, lors de la cérémonie de présentation des vœux au chef de l’Etat, Alassane Ouattara, jeudi, à la salle des Pas perdus, de la présidence de la République, à Abidjan Plateau.

Justifiant le soutien financier de près de 10 milliards de francs de francs CFA accordés par le gouvernement ivoirien, au quotidien Fraternité Matin, dans la cadre de sa restructuration, Traoré Moussa a plaidé pour une aide d'urgence.

« Mais aujourd’hui, les entreprises du secteur privé sont en vérité plus malades. Nous souhaitons, dans la mesure de votre possibilité, en plus des appuis directs à l’impression dans le cadre du Fonds de soutien au développement de la presse (FDSP), que vous puissiez dégager un montant similaire pour sauver la presse privée », a déclaré le président de l'UNJCI, dans son allocution.

Selon lui , cette subvention est nécessaire pour soutenir « une presse ivoirienne malade » qui fait face à la convergence des facteurs multiples, entre autres, « la mauvaise distribution, la mévente, la titrologie, la location des journaux »a-t-il indiqué. « Si rien n’est fait, les journaux risquent fort de mourir », a-t-il déploré.

Tout en saluant les initiatives du ministre de la Communication, de la Poste et de l’économie numérique, Koné Bruno, pour redorer la blason des médias, le président Traoré Moussa a demandé des appuis conséquents, pour les radios privées et non commerciales privées et le soutien de l'état à la candidature de son organisation pour la tenue en Côte d’Ivoire, en Mars 2019, du quatrième congrès ordinaire de la Fédération africaine des journalistes.

Le président de l’UNJCI a également, salué la libéralisation de l’espace audiovisuel prévue cette année. « Le ministre de la Communication, de l'Economie numérique et de la Poste, nous a donné en guise de cadeau de nouvel an, l’effectivité de la libéralisation de l’espace audiovisuel, au plus tard le premier trimestre 2018", a-t-il dit. Une véritable bouffée d’oxygène à ce secteur, a indiqué Traoré Moussa.

Les appuis du gouvernement pour l’organisation de la journée de la liberté de la presse, du prix Ebony et la mise en œuvre du projet présidentiel « un journaliste, un ordinateur » destinés à 700 journalistes sont honorables, a indiqué le patron de la maison de la presse.

La grande communauté de la presse et des médias a fait le déplacement pour honorer ce rendez vous annuel de présentation de vœux. Des dons en nature ont été offerts au président de la République Alassane Ouattara, respectivement par Traoré Moussa de l'UNJCI et la présidente du Réseau des femmes journalistes et des professionnelles de la communication de Côte d`Ivoire (REFJPCI), Agnès Kraidy.

(AIP)

nmfa/fmo
Commentaires


Comment