Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Faits Divers
Article
Faits Divers

Déguerpissement à Koumassi 05: Mal orienté, l’huissier se trompe de lot et fait détruire des maisons / Les victimes saisissent la justice
Publié le jeudi 25 janvier 2018  |  Allo Police
Déguerpissement
© Allo Police par DR
Déguerpissement à Koumassi 05: Mal orienté, l’huissier se trompe de lot et fait détruire des maisons
Comment


Il régnait une vive tension à Koumassi 05, plus précisément à la Cité Maurice situé à l’arrière du Lycée municipal de ladite comme le 21 décembre dernier. En cause une affaire de déguerpissement selon les informations reçues. Quelques heures plus tard, nous voilà sur les lieux. Le constat parle de lui-même. Des portes cassées, des baraques détruites, des objets sont sens dessus-dessous. «Nous étions encore couchés quand vers 5 heures 45, des corps habillés sont venus nous réveiller pour nous dire de ramasser nos affaires pour quitter les lieux. Avant même qu’il ne soit jour, des gros bras et des hommes en tenus qui n’étaient pas des policiers ont commencé à casser les portes d’un coup de pied… », explique Nébié Yaya, président et porte-parole des locataires de la Cité Maurice. Un autre de renchérir : «Beaucoup de nos voisins étaient absents. Et sous prétexte de sauver leurs biens, des pillards en ont profité pour voler leurs affaires…». Les locataires qui se disent victimes entendent se constituer partie civile afin de saisir la justice pour vol et pillage.
L’enquête révèle que depuis une vingtaine d’année, Alloui Brou Jacques, ex-adjoint au maire du temps du maire Adou Assalé et fondateur des Etablissements Alloui et l’Eglise Evangélique Grâce et Merveilles fondée par le Pasteur Kamagaté Amadou réclament chacun la paternité du lot 495 Bis Ilot 30, d’une contenance de 10.615 M2. Au terme d’un long procès, le verdict est finalement tombé le 3 mars 2017. Et selon la copie de la grosse délivrée à l’église Evangélique Grace et Merveilles et dont nous avons copie, «Il est acquis au débat que par lettre N° 990508/MLU/CAB en date du 1er juin 1999, le ministre du logement et de l’Urbanisme a attribué à l’église Grace et Merveilles» ladite parcelle de terrain.
Nous avons joint le Pasteur Kamagaté Amadou, fondateur de l’église ‘’Evangélique Grâces et Merveilles’’, l’une des principales personnes indexées dans cette affaire. A la question de savoir comment il explique qu’en tant que requérant, il a fait détruire des maisons situées sur le lot 494 Ilot 30 au lieu de celles situées sur le lot 495 Bis Ilot 30 visé, le pasteur entame : «En fait, je n’avais pas envie d’en parler dans la presse...». Mais nous insistons : «Si c’est un autre lot qui a été vraiment détruit comme vous le dites si bien, c’est que l’huissier s’est trompé (…). Les victimes n’ont qu’à porter plainte pour obtenir réparation…», achève-t-il. Joint, l’huissier de justice quant à lui décline toute responsabilité dans cette opération de déguerpissement: «C’est sur le lot (Ndlr : 494 et non 495) qui m’a été indiqué la veille, suite à la visite de reconnaissance des lieux que je me suis rendu pour exécuter la décision de justice. Je ne suis pas sensé connaitre le lot. C’est sur indication du requérant, c’est-à-dire le pasteur Kamagaté Amadou de l’Eglise Grâce et Merveilles lui-même, accompagné du lieutenant de police que nous avons fait la reconnaissance du site la veille du jour du déguerpissement (...) Je ne me reproche rien dans cette affaire». Pour voir davantage plus claire dans cette affaire où chacun semble refuser d’endosser la responsabilité des casses perpétrées, nous avons rencontré Yao Joseph, le Commissaire Divisionnaire-Major et Préfet de police d’Abidjan, dont les éléments étaient sur les lieux pour sécuriser l’opération de déguerpissement : «Que cela soit claire. La police ne se lève pas pour aller déguerpir qui se soit. C’est le tribunal qui ordonne cette décision. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle cette opération entre dans le cadre des services payés. Le déguerpissement est une décision de justice qu’un huissier de justice va exécuter. Et pour sécuriser l’opération, il sollicite la police et la gendarmerie pour l’assister et sécuriser le matériel et l’outil de travail (…) À cet effet, nous donnons les consignes claires aux éléments qui sont d’ailleurs dirigés par un officier de police. En aucun cas, ils ne doivent intervenir dans l’opération de déguerpissement».
Alloui Brou Jacques, celui qui se dispute le lot 495 Bis Ilot 30 avec le pasteur Kamagaté Amadou de l’Eglise Evangélique Grace et Merveilles nous a répondu lorsque nous l’avons eu au téléphone qu’il n’a rien à avoir avec ce déguerpissement : «Maurice, le propriétaire du lot 494 Ilot 30 m’a appelé pour savoir si c’est moi qui ait envoyé l’huissier pour déguerpir des gens chez lui. Et je lui ai répondu que je n’avais rien à avoir dans cette affaire». Une source qui dit connaître l’historique des conflits sur ce site rapporte : «Normalement, si l’Eglise Evangélique Grâces et Merveilles doit s’en prendre aux occupants d’un lot, c’est celui de la ‘’Cité 06 Cité perdue’’ située à quelques mètres de là. C’est sur ce site que Monsieur Alloui Brou Jacques a donné des autorisations à certaines personnes qui sont installées sur ce site…».
Suite à notre enquête, il ressort que le lot 495 Bis Ilot 30 n’existe que de nom.
En effet, ce n’est qu’un projet de remblayage de la lagune sur une superficie de 10.615 M2 comme le stipule ce paragraphe contenu dans la grosse et dont nous avons reçu copie: «…le terrain précité se trouvant dans une zone marécageuse, il (Ndlr : Alloui Brou Jacques) a obtenu des autorisations pour remblayer celle-ci». Notons en outre que dans leur tentative de trouver coute que coute une voie d’accès au site virtuel (Lot 495 BIS Ilot 30), les initiateurs ont tenté de passer par Koumassi Campement, plus précisément par l’arrière de la Mosquée Sangaré. De son côté C. Maurice, propriétaire du lot 494 Ilot 30 qui se dit victime a fait savoir qu’il a porté plainte au tribunal de première instance d’Abidjan Plateau pour destruction de biens d’autrui, vols, pillages et chantage : «Je déduis qu’il s’agit là d’une nouvelle forme de broutage. Mais j’ai confiance en la justice ivoirienne pour que le droit soit dit suite au tord qui m’a été fait !», a-t-il laissé entendre. La Cité Maurice, lot 494 Ilot 30 n’est donc pas concernée par la décision de la grosse obtenue par l’Eglise Evangélique Grâce et Merveilles.

O.C. Charly
Commentaires

Titrologie



Allo Police N° 418 du

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Déguerpissement
© Allo Police par DR

Déguerpissement
© Allo Police par DR


Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Autres articles
  • Allo Police De Retour !
    Allo Police - 25/7/2011
  •  Tous les articles d'actualités
    Comment

    Comment