Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Emmanuel Kouassi (président de la Z-Fondation, créateur de la science mutationnelle) : La Science mutationnelle vient apporter un changement positif dans la mentalité des jeunes’’
Publié le jeudi 8 fevrier 2018  |  Abidjan.net
Science
© Abidjan.net par PR
Science mutationnelle : le créateur explique les différents contours
Vendredi 02 février 2018. Abidjan. Il y a un peu plus d’un an que la Z-Fondation a créé la Science mutationnelle. Le président de cette structure ivoirienne et créateur de cette science explique l`intérêt de cette nouvelle science.
Comment


Il y a un peu plus d’un an que la Z-Fondation a créé la Science mutationnelle. Le président de cette structure ivoirienne et créateur de cette science en explique.

Il y a peu, votre structure s’est engagée dans une campagne de promotion et de vulgarisation de la Science mutationnelle à Abidjan. Qu’est-ce que c’est au juste cette science ?
La Science mutationnelle c’est la traduction de la vie de l’homme en société et l’explication du fonctionnement du monde à travers un ensemble de jeux de codes, de chiffres, de mots et des lettres de l’alphabet que nous avons mis au point. Il faut savoir qu’il y a des sens cachés derrière les mots que nous utilisons tous les jours pour communiquer qui, découverts, permettent de bien comprendre la vie en elle-même. Voilà en gros ce que tente d’apporter la Science mutationnelle - le jeu de codes le plus puissant et expressif au monde -.
Parlez-nous un peu des différents jeux constituant cette science
La Science mutationnelle est avant tout un jeu de codes. Dans ce jeu, comme son l’indique bien, on fait du décodage. Mais également de la description et de la transcription. Le décodage permet d’expliquer chacune des lettres qui constituent les mots. Dans la description on donne un thème dont il faut faire ressortir les valeurs cachées. Enfin la transcription qui consiste à coder des messages afin de la garder secret. La science mutationnelle est la description de la vie. Nous avons collé l’épithète mutationnelle à cette science en ce sens qu’elle est susceptible d’apporter un changement dans l’appréhension et la compréhension par l’homme de tout ce qui l’entoure, mais également dans la mentalité des jeunes en l’occurrence. En effet, notre première cible est la jeunesse. La plupart des élèves et étudiants en Côte d’Ivoire n’ont pas la connaissance car ils étudient juste pour avoir des notes, ce qui fait qu’il oublie les connaissances des classes antérieures. La science mutationnelle est venue pour leur inculquer le goût du savoir à travers des jeux ludo-éducatifs. Elle contribue énormément au développement personnel et développe la mémoire. A la science mutationnelle, on apprend aussi à concevoir des jeux. D’ailleurs nous avons créé plusieurs jeux dont notre jeu de carte appelé ‘’7 Ivoiriens’’ à l’instar du 8 Américains ; le jeu d’indication mutationnel qui aide beaucoup dans les commentaires de texte ; le jeu de cercles de mots et le jeu de Z à A. Tous ces jeux ont été présentés et beaucoup appréciés lors des VIIIemes Jeux de la Francophonie. Nous en avons beaucoup d’autres en cours d’élaboration.

Qu’avez-vous apporté comme innovation à ces Jeux de la Francophonie ?
Nous avons voulu donner une touche locale à ces jeux. Nous avons présentez le "7 ivoiriens". Il s’agit d’un jeu de cartes dans lequel le 7 domine. C’est le "8 américains" qui a été perfectionné pour donner le "7 ivoiriens". La connaissance de la science mutationnelle m’a permis d’élaborer ce jeu qui a été joué par tous les participants

Pouvez-vous nous faire une démonstration de décodage ?
Prenons par exemple le mot Clé. On nous dit que l’école est la clé de la vie. Le mot est constitué de C, L et E. En réalité ces lettres signifient Calculer, Lire et Ecrire qui font CLE. C’est à l’école qu’on apprend à calculer, à lire et à écrire. Voyez-vous, ça c’est un système. Quand on va plus en profondeur, on verra que le C correspond à Chiffre, le L et le E font LEttres. Les deux sont liés, il y a relativité, on parle donc de système caché. Il y a un niveau de connaissance à avoir avant de pouvoir faire ce type de décodage.

Comment avez-vous conçu toutes ces idées ? Et dans quels objectifs ?
La Z-Fondation est munie par l’idée de promouvoir la culture africaine notamment celle de notre pays la Côte d’Ivoire. La preuve est que lors de nos caravanes, le décor est constitué des couleurs de notre drapeau national. Notre but est d’amener la jeunesse ivoirienne, principalement les élèves et étudiants à aimer la science et la réflexion. Ce, afin d’avoir une nouvelle manière de pensée, de réfléchir et de concevoir la vie en société.

Plus d’un an après le lancement de votre concept, comment appréciez-vous l’intérêt des populations pour la science mutationnelle ?
Les choses avancent très bien. A chaque étape de la caravane, nous mettons en place un atelier qui a pour objectif d’aller en profondeur dans les démonstrations que nous faisons. Et dans ces ateliers, nous travaillons par thème. Depuis le lancement des caravanes en fin d’année 2016, nous avons eu une bonne base de données d’adhérents. Aujourd’hui nous estimons à environ 200 les personnes qui ont reçues des formations sur les disciplines de la Z-Fondation. Et celles que nous encadrons en ce moment atteignent la centaine. Cette année, nous allons travailler dans le but d’installer des clubs Science mutationnelle dans les établissements scolaire à Abidjan.

Justement pour parler de la caravane 2018, quel est le thème et quels sont vos objectifs?
Le thème de la caravane cette année est : « Atteindre l’horizon par la perfection ». Comme je viens de le dire, nous travaillerons essentiellement dans les communes d’Abidjan, dans les lycées et collèges où nous comptons installer des ateliers qui poursuivront le travail une fois la caravane passée. Pour ce faire, nous travaillons en ce moment avec la direction de la vie extra-scolaire du ministère de l’Education, de l’Enseignement technique et professionnel. L’accent sera mis sur Yopougon. Nous aurons une caravane à la fin du mois de février dans cette commune.

D’où tirez-vous les ressources financières pour vos caravanes ?
Actuellement, J’essaie de travailler sur des fonds propres avant de recevoir de l’aide. Quand tu aimes ce que tu fais, il faut toi-même te donner les moyens avant de bénéficier de soutiens. Par la grâce de Dieu, certaines personnes croisées en caravane nous apportent également leurs soutiens. Déjà, à partir de 2019 nous aurons besoin de soutiens.

Comment apprécie-t-on cette science à l’extérieur du pays ?
Nous n’avons pas encore travaillé au-delà des frontières ivoiriennes, mais il y a des personnes partout dans le monde qui suivent ce qu’on fait, sur notre page Facebook, Z-Fondation science du jeu. Nous avons un site wwww.zfondation.ci.

Entretien réalisé par Aholia Paul-richard
Commentaires


Comment