Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Bientôt un appel d’offre de plus de 20 milliards de FCFA pour la zone marchande de Bouaké
Publié le vendredi 23 fevrier 2018  |  AIP
Comment


Bouaké - Les appels d’offre, pour le recrutement des entreprises qui exécuteront les travaux de la zone marchande incluant le marché central de Bouaké d’un coût de plus de 20 milliards de francs CFA, seront lancés bientôt, a annoncé, jeudi, le chef de projet de l’Agence française de développement (AFD) et les autorités ivoiriennes.

L’information a été livrée, au cours d’une visite de travail sur l’évolution du projet entreprise par une délégation de l’AFD conduite par le chef de projet du siège de l’institution à Paris, Guillaume Draff, avec les autorités ivoiriennes notamment, l’équipe du maire Djibo Youssouf Nicolas et des représentants du ministère de l’intérieur.

Guillaume Draff a indiqué que le projet se trouve à la veille du lancement des appels d’offre pour le recrutement des entreprises qui exécuteront les travaux. Car, a-t-il expliqué, le recrutement des bureaux d’études a pris un peu de temps mais maintenant toutes les équipes notamment, ingénieurs, architectes urbanistes sont à pieds d’œuvres. Chacun fait des efforts pour que les travaux puissent commencer le plus vite possible.

«On espère que les Bouakéens sauront patienter encore un tout petit peu, mais on peut dire que le projet est vraiment sur de bons rails et très vite, le marché sera à leur disposition», a-t-il déclaré, justifiant ce propos par la complexité des travaux.

Le maire Djibo Youssouf Nicolas et le directeur du développement local du service de la décentralisation et responsable des projets du Contrat de désendettement développement (C2D) du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, Raphaël Gballa Gnato, se réjouissent de l’évolution des études techniques et promettent que les travaux débuteront effectivement au début de l’année 2019.

M. Gballa a fait savoir que le recrutement des entreprises qui exécuteront les travaux va prendre encore un peu de temps parce qu’il s’agit des ressources importantes qui vont être investies et cela nécessite beaucoup de rigueur pour recruter des entreprises qualifiées pour le travail.

Le projet de construction de la zone marchande de Bouaké sera financé à 100% sur le C2D par une enveloppe qui oscille entre 20 et 25 milliards de francs CFA. L’on annonce qu’il s’agit d’un projet novateur qui prendra en compte, plus du marché central, l’aménagement de la gare routière, le renforcement du réseau d’évacuation des eaux pluviales et de ruissellement et la réfection du réseau de voirie autour du marché.

Il sera bâti sur une superficie de plus de huit hectares et profitera à des milliers d’opérateurs économiques qui attendent la reconstruction marché sinistré depuis 1998.

nbf/akn/fmo
Commentaires


Comment