Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Faits Divers
Article
Faits Divers

Enlèvements et assassinats d’enfants: Ce que risque le meurtrier du petit Bouba, le procureur de la République fait des précisions
Publié le vendredi 9 mars 2018  |  LInfodrome
Mise
© APA par Amah SALIOU
Mise en liberté de 2 Journalistes proches de l’opposition ivoirienne
Mardi 1er août 2017. Abidjan. Deux journalistes proches de l’opposition ivoirienne ont été mis en liberté, après 48h de garde à vue. Photo: Adou Richard Christophe, procureur de la République.
Comment


Deux semaines après l'enlévement suivi de l'assassinat du gamin Traoré Aboubacar Sidick dit Bouba, le procureur de la République, Adou Richard Christophe, a tenu à faire des précisions sur le déroulement des enquêtes.

Selon un communiqué dont Linfodrome a réçu copie, le procureur de la République situe l'opinion sur la peine à laquelle s'expose toutes personnes reconnues comme coupables de faits ‘’qualifiés d'enlèvement de mineur suivi de mort ''. Ces faits d'une ''extrême gravité'' sont passibles d'emprisonnement à vie selon l'article 370 alinéa 1 du code pénal. Le petit Bouba avait été enlevé puis assassiné fin février par un dénommé Sagno Étienne, voisin à la famille du defunt, qui esperait devenir riche avec le sang humain tel que lui aurait recommandé son marabout.

« Sagno Étienne et Karamoko Issiaka, mis en cause, ont été déférés le 02 mars 2018 et immédiatement placés sous mandat de dépôt par le juge d'instruction », indique le communiqué du procureur, ajoutant que «les investigations se poursuivent pour retrouver le marabout et tous les moyens sont déployés à cette fin».
... suite de l'article sur LInfodrome

Commentaires


Comment