Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Meeting de la jeunesse féminine du RDR : le discours de Nassénéba Touré
Publié le lundi 12 mars 2018  |  Partis Politiques
Giga
© Abidjan.net par Atapointe
Giga meeting de la jeunesse féminine du RDR
Abidjan le 11 mars 2018. Plus de 5000 femmes ont répondu à l’appel du secrétariat général chargé de la jeunesse féminine du RDR à l`occasion de la journée internationale de la Femme.
Comment


Jeunesse Féminine ! Débout en avant avec ADO !
Est-ce que vous êtes vraiment debout pour ADO ?
Regardez à droite, des femmes,
A gauche des femmes,
Derrière des femmes,
Et en tête, Henriette DAGRI DIABATE,
A côté, son chef de gouvernement, KANDIA Kamissoko CAMARA

Monsieur FOFANA Lemassou, représentant Madame Henriette DAGRI DIABATE, Présidente du RDR, Haut patron de la cérémonie.

Monsieur Adama BICTOGO, Vice-président du RDR chargé de la mobilisation, parrain de la cérémonie et représentant M. Amadou Gon COULIBALY, Premier Ministre, Vice-président du RDR, patron de la cérémonie.

Madame Kandia Kamissoko CAMARA, Secrétaire Générale du RDR, présidente de la cérémonie.


Mesdames et Messieurs les Vice-Présidents,
Mesdames et Messieurs les Secrétaires Généraux Adjoints,
Chères Elus locaux du RDR
Honorables invités en vos rangs, grades et qualité,
Chère Jeunesse Féminine,

Comme vous l’avez suivi dans l’actualité, nous sommes en plein dans les festivités de la Journée Internationale de la Femme.

Instituée depuis 1977 par les Nations Unies, la Journée Internationale de la Femme est célébrée le 08 Mars de chaque année.
Elle a pour objectif de mettre en avant la lutte des Femmes pour la défense de leurs Droits, pour l’amélioration de leurs conditions de vie aussi pour la réduction des inégalités par rapport aux Hommes.
Cette journée est aussi une occasion de faire un bilan sur les luttes et les réalisations passées, et surtout, de préparer l’avenir et les opportunités qui attendent les futures générations de Femmes à travers le monde.

Ici en Côte d’Ivoire, nous pouvons noter une avancée notable dans le traitement du genre.


le Président Alassane OUATTARA, homme d’engagement, homme de conviction , n’a cessé de poser des actions concrètes en faveur notamment de l’égalité des sexes pour l’accès à certaines fonctions électives et administratives.


Le Fonds ‘’ FEMMES ET DEVELOPPEMENT ’’ estmis à notre disposition à travers le Ministère de la Femme , de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité ;

Nous pouvons aussi citer le Fonds spécial d’un montant de 5 milliards mis en place au Ministère du Commerce à travers la Direction Générale des Petites et Moyennes Entreprises pour soutenir l’entrepreneuriat Féminin.

La promotion du genre n’est pas en reste car elle a été un point phare de la Constitution de notre pays notamment sur l’égalité des rôles des conjoints dans le mariage.

Comme nous avons pu le constater lors des témoignages, La création d’un Ministère pour l’emploi- Jeunes a été une vraie chance et un espoir pour les jeunes filles.

Par le truchement de l’Agence Emploi-jeune, ce sont environ 60 mille jeunes qui ont été insérés dans le tissu social. A cela, il faut ajouter les 70 mille jeunes qui bénéficient du projet Travaux à Haute Intensité de Main d’Œuvre (THIMO) sans oublier les 600 mille emplois créés dans le secteur Agricole , dans le secteur formel et informel.

Mme la Secrétaire Générale, c’est ici le lieu de vous féliciter pour les actions de renforcement de la lutte contre les grossesses en milieu scolaire à travers l’opération ‘’Zéro grossesse en milieu scolaire’’. Cette action a réduit considérablement le taux de grossesse à l’école qui est passé de 5 mille 76 en 2013 à 4 mille 400 en 2017.
Il y a aussi l’article 10 de la Constitution de la 3e République qui rend l’école obligatoire pour tous.


Par ailleurs, la lutte intensifiée contre l’excision sous toutes ses formes a réduit considérablement cette pratique qui porte atteinte à l’intégrité des femmes.

Que dire de la mise en place de la loi N°2016-886 du 08 Novembre 2016 portant Constitution de la République de Côte d’Ivoire sur la révision des dispositions juridiques jugées discriminatoires dont les Femmes sont victimes.

Je suis particulièrement fière de citer une innovation majeure qui est l’admission des Femmes à la Gendarmerie Nationale qui est un corps d’élite, profession anciennement et exclusivement réservée aux hommes. Ce sont plus de 398 femmes qui sont rentrées en formation.

Et d’ailleurs depuis 2012, les filles sont autorisées à rentrer à l’Ecole Militaire Préparatoire Technique (EMPT) de Bingerville. Il faut noter que le major de cette prestigieuse école en 2017 était une fille.

Que dire du Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI) qui est un puissant programme de lutte contre le chômage de la Femme.
Avec le FAFCI, ce sont plus de 125 mille Femmes qui ont été financées pour un investissement de plus de 10 milliards.

C’est l’occasion pour nous, ici et maintenant, de rendre un vibrant hommage à Madame la 1ère Dame Dominique OUATTARA, grâce à qui, de nombreuses femmes ont pu être insérées dans le tissu économique à travers des activités génératrices de revenus.
Merci Madame la 1ère Dame. Vous avez relevé le niveau de vie des Femmes de Côte d’Ivoire dorénavant plus fortes et autonomes.

Sur le plan politique, nous notons une avancée significative du taux de femmes dans les instances de décision , nominatives comme électives.

Le Président de la République, notre Président d’Honneur est allé plus loin dans la promotion du genre . Désormais le RDR est dirigé par une femme, Madame Henriette DIABATE.
le Secrétariat Général a été confié à une femme, Madame Kandia Kamissoko CAMARA, fer de lance du RDR, la Pérée Nationale.
17 femmes Secrétaires Générales Adjointes , 20 Femmes Conseillères spéciales, 2 membres du bureau politique.

Et enfin la création d’un Secrétariat GénéralAdjoint Chargé spécialement de la Jeunesse Féminine .

Jeunesse Féminine, Que demander de plus au Président ADO ?
Il nous a tant donné…

Jeunesse Féminine,

Il faut prendre notre destin en main, ne laissons pas les autres décider à notre place. Nous devons être actrices de notre vie.
La première opération qui conduit vers cela est l’enrôlement.

Je vous invite donc, à vous faire enregistrer de façon massive dès le lancement de l’opération de recensement des électeurs sur les listes électorales.

C’est le vote qui te confère le droit de décider. Et pour cela, il faut que tu sois enregistrée sur la liste électorale.
Dites à toutes les Jeunes Femmes et à toutes les Jeunes Filles qui n’ont pas pu être là ce jour, que c’est un impératif de se faire inscrire sur les listes électorales. Nous constituons donc une force majeure pour conduire notre parti à la victoire totale lors des échéances électorales à venir.

Plus que jamais, restons mobilisées.
Evitons de tenir des langages de division et faisons plutôt la promotion du dialogue .
Nous devons donc préserver ces acquis , mains dans la main, aux côtés du Président Alassane OUATTARA pour l’accompagner dans sa gouvernance, dans la cohésion sociale, la stabilité, pour la pérennisation de son œuvre, celle héritée du Président Feu Félix Houphouët BOIGNY .
Nous avons le devoir de laisser à nos enfants comme héritage, une nation unie et prospère .


Mesdames et Messieurs, toutes les actions citées, tout ceci a été possible grâce à l’engagement d’un homme : Alassane OUATTRA ;
Grâce à l’engagement d’un Parti : le RDR ;
Grâce à l’engagement d’un mouvement politique fort et solide : le RHDP.

Chère Jeunesse Féminine,
Nous devons être fières de notre mouvement politique, le RHDP.
Oui, le RHDP est la voie de la consolidation de la Paix en Côte d’Ivoire,
Oui le RHDP est le gage de la cohésion sociale en Côte d’ Ivoire,
Oui le RHDP est le gage de la pérennité des actions de développement en Côte d’Ivoire
Oui le RHDP est la clé de l’émergence en Côte d’Ivoire par le Président de la République.
Après le travail colossal de mise sur orbite de notre pays, on peut comprendre que quelques personnes sans aucun ancrage politique puissent croire que la gestion d’une nation est une question de fortune, alors qu’il faut plus que ça, il faut du génie, de l’intelligence et du savoir-faire.
Ne nous laissons donc pas distraire par des individus qui résument la gestion d’un pays dans la distribution de milliers de postes de DG, de PCA et de Ministres.
Ils ne savent pas que diriger une nation, c’est de trouver des solutions au quotidien pour 26 millions d’habitants en matière de santé, d’éducation, d’infrastructures, d’emplois etc...
Le RHDP se porte bien et même très bien
Le train est en marche pour le Parti unifié, et quiconque se met en marge de cette dynamique alors ne pense qu’à ses intérêts mesquins et strictement personnels et ceux-là seront broyés, simplement et purement broyés.
Nous devons surpasser nos égos et transcender nos sentiments personnels pour l’intérêt suprême de la Nation.

Monsieur le Président de la République, vos filles, vos sœurs veulent que vous alliez plus loin dans votre engagement pour la Côte d’Ivoire.
Les jeunes femmes du RDR, que dis-je du RHDP, prennent position unanimement pour vous,
Débout comme une seule femme, nous vous accompagnerons jusqu’au bout.

Vive le RDR !
Vive le RHDP !

Vive la Côte d’Ivoire unie et prospère autour des idéaux du Président Alassane OUATTARA !

Je vous remercie.
Nassénéba TOURE
Commentaires


Comment