Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Pollution: Aller au-delà de la limitation d’âge
Publié le lundi 12 mars 2018  |  Fraternité Matin
Pollution:
© Autre presse par DR
Pollution: Aller au-delà de la limitation d’âge
Comment


À l’instar de tous les gouvernements qui se sont engagés à réduire l’émission des gaz à effet de serre dans leurs pays respectifs, celui de la Côte d’Ivoire a pris la courageuse mesure de sortir les véhicules pollueurs du territoire national.

Deux décrets pris en Conseil des ministres le 6 janvier matérialisent cette volonté. Cette décision courageuse a été saluée par les transporteurs notamment le Haut conseil des entreprises de transport routier de Côte d’Ivoire (Hcetrci) dont le directeur général, Ibrahim Diaby, déclarait le 11 décembre 2017 ceci: « la mesure du gouvernement va permettre de lutter contre la vétusté du matériel roulant en Côte d’Ivoire. Le transporteur aura désormais un matériel à partir duquel il peut faire des projets à moyen ou long terme pour rentabiliser son affaire ».

Même s’il y avait quelques hésitations, après des discussions que les acteurs ont eues avec le ministre des Transports, ceux-ci ont perçu le bien-fondé des mesures gouvernementales. Il n’y a donc plus d’obstacle à l’application de ces nouvelles dispositions qui entrent en vigueur dès la fin de ce mois.

Maintenant qu’on a fermé la porte du pays aux véhicules susceptibles de polluer l’air ivoirien, le défi à relever sera de veiller à interdire la mise en circulation de véhicules qui crachent la fumée à vue d’œil. Sur ce point, le ministre a annoncé le renforcement du contrôle automobile. Ainsi, le gouvernement veut autoriser d’autres sociétés à offrir le même service aux côtés de la Sicta. Raison évoquée, couvrir mieux le territoire national et rapprocher davantage le contrôle automobile des usagers.

Mais que fait-on, pendant ce temps, contre la vente de carburant de contrebande. Très prisé des chauffeurs de véhicules de transports publics qui veulent réaliser un gain, ce carburant de très mauvaise qualité est à l’origine des rejets de fumée constatés aux passage de « woro-woro » et d’autres véhicules à usage commercial.

La mesure gouvernementale a besoin, pour être complète, d’appliquer la tolérance zéro à ce commerce qui, en plus de faire la concurrence déloyale aux stations d’essence, nuit gravement à la santé de la population.
... suite de l'article sur Fraternité Matin

Commentaires


Comment