Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Côte d’Ivoire: une manifestation de l’opposition dispersée à Abidjan

Publié le jeudi 22 mars 2018  |  RFI
Une
© Abidjan.net par DT
Une marche "interdite" de l`opposition ‘’étouffée’’ par la police à Abidjan
Une marche de la Plateforme EDS (Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté, proche de l`ancien président Laurent Gbagbo), "interdite" par le gouvernement, a été étouffée, jeudi matin, à Adjamé, au Nord de la capitale économique ivoirienne.


Des partisans de l’opposition ont tenté de se rassembler ce jeudi à Adjamé, un quartier d'Abidjan, pour une marche annoncée par la plateforme « Ensemble pour la démocratie et la souveraineté », qui comprend notamment une faction du FPI. Une manifestation qui se tient à 48 heures des élections sénatoriales de ce samedi 24 mars. Ce sont les premières organisées dans le pays.

Un petit nuage de lacrymogène flottait ce matin sur le carrefour de l’Indenié et dans le bas du quartier d’Adjame. Toute la matinée, de 7h jusqu’à environ 11h, les manifestants de l’opposition FPI et des partis associés au sein d’EDS ont joué au jeu du chat et de la souris avec les policiers et les gendarmes, au milieu de la circulation.

Après une cinquantaine d'arrestations, des jets de lacrymogène et de grenades assourdissantes, les membres des sympathisants d’EDS « Ensemble pour la démocratie et la souveraineté » se sont finalement dispersés. On attendait des figures de l’opposition, comme George Armand Ouegnin ou bien Aboudramane Sangaré. Mais compte tenu des tensions qui régnaient dans la rue ce matin, ceux-ci ne sont finalement pas venus.
... suite de l'article sur RFI

Commentaires


Comment