Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Cacao: la Côte d’Ivoire et le Ghana décident d’annoncer le prix de ‘’manière concomitante’’

Publié le lundi 26 mars 2018  |  APA
Rencontre
© Présidence par DR
Rencontre entre le Président, Alassane Ouattara et son homologue ghanéen, S.E.M. Nana Addo Dankwa AKUFO-ADDO
Lundi 26 mars 2018. Abidjan, Présidence. Rencontre entre le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, et son homologue ghanéen, S.E.M. Nana Addo Dankwa AKUFO-ADDO


Abidjan (Côte d’Ivoire) - La Côte d’Ivoire et le Ghana qui assurent 60 % de l’offre mondiale du cacao ont décidé, lundi à Abidjan, d’annoncer chaque année de ‘’manière concomitante’’ le prix de cette matière première.

L’annonce a été faite dans la capitale économique ivoirienne à l’issue d’une rencontre entre les Présidents Ivoirien et Ghanéen. Cette décision fait partie des résolutions de la «déclaration d’Abidjan », fruit d’une concertation sur le cacao entre le président ivoirien Alassane Ouattara et son homologue Ghanéen, Nana Akufo- Addo.

Ils ont convenu selon cette déclaration, lue par le ministre ivoirien de l’agriculture et du développement rural , Mamadou Sangafowa Coulibaly , «d’annoncer chaque année de manière concomitante et avant le début de la campagne le prix aux producteurs ».

Les deux chefs d’Etat ont à cette occasion, réaffirmé « leur volonté de définir une stratégie commune en vue de trouver une solution durable à l’amélioration des prix perçus par les producteurs de cacao de leur pays respectif», tout en invitant le secteur privé à investir dans la transformation.

Dans le même élan, ils se sont engagés à « mettre en place un programme de lutte contre la maladie du swollen Shoot » qui déciment de nombreuses plantations.

Par ailleurs, les deux chefs d’Etat de ces deux pays voisins d’Afrique de l’ouest, tous deux membres de la Communauté économique et monétaire ouest africaine (CEDEAO) ont décidé «que la concertation entre les deux pays sur la gestion de leurs filières cacao se fera de façon régulière ».

SY/ls/APA
Commentaires


Comment