Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

AfricaFinlab : Edoh Kossi Amenouve désigné président

Publié le mardi 27 mars 2018  |  Fraternité Matin
Ouverture
© Abidjan.net par Cyprien Kouassi
Ouverture de la première cotation de l’emprunt obligataire TPCI 6,25% 2017-2029 à Abidjan
Mardi 24 février 2015 . Abidjan. La Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique à travers son DGA M. Ahoussi Arthur a procédé à l`ouverture de la première cotation de l’Emprunt Obligataire par appel public à l’épargne dénommé TPCI 6,25%2017-2029. Photo: Edoh Kossi Amenounvé, directeur générale de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM).


Né de la collaboration entre la Brvm, Europlace et des partenaires techniques et financiers africains, européens et parisiens, l’Africafinlab est un laboratoire de la finance africaine.

Le directeur général de la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm), Dr Edoh Kossi Amenouve, vient d’être désigné, ce mardi 27 mars, à Abidjan Plateau, comme le président de l’Africafinlab.

Né de la collaboration entre la Brvm, Europlace et des partenaires techniques et financiers africains, européens et parisiens, l’Africafinlab est un laboratoire de la finance africaine. Il a pour objectif principal de réfléchir et proposer des solutions concrètes pour le développement des économies sur le continent. « Je mesure l’importance des différents chantiers et des responsabilités qui sont la miennes. Je m’engage à œuvrer avec le concours de tous et le soutien de nos partenaires à faire, au cours des prochaines années de l’Africafinlab, un creuset de nouvelles idées et des nouveaux talents au service au service du développement de la Finance en Afrique », a déclaré le nouveau président de ce nouvel outil financier. Pour Amenouve, il faut que la finance africaine se montre comme une finance dynamique qui crée et adopte de nouveaux instruments et « les jeunes ivoiriens qui ont fait leur étude en économie sont invités à apporter leur contribution, des idées, des analyses, à ce laboratoire que nous venons de lancer. Nous allons pouvoir les accompagner pour approfondir ces idées et déboucher sur des produits adaptés à notre continent, c’est-à-dire qui permettre de régler des problèmes de fonds qui se posent à nous aujourd’hui ».
... suite de l'article sur Fraternité Matin

Commentaires


Comment