Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Le CCESP engage une synergie d’actions pour un dialogue dynamique entre l’Etat et le privé

Publié le mercredi 28 mars 2018  |  AIP
Mme
© Twins par DR
Mme Mariam Fofana Fadiga, initiatrice des Journées Nationales du Partenariat Public/Privé


Le Secrétariat exécutif du Comité de concertation Etat-Secteur privé (SE-CCESP) a fait, mercredi, le bilan des activités menées en 2017 et présenté les perspectives pour 2018 avec, en point de mire, une synergie d’actions pour un dialogue dynamique, efficace et efficient entre l’Etat et le secteur privé.

La secrétaire exécutive, Mariam Fadiga Fofana, et ses conseillers techniques ont indiqué à la presse que ces actions passent notamment par une meilleure concertation entre le secrétariat exécutif et les cadres de dialogues sectoriels pour atteindre les objectifs préétablis, la mise en œuvre de la Stratégie nationale de dialogue public privé validée en février 2017, l’installation de l’Observatoire national de la compétitivité des entreprises, créé par un décret datant d’octobre 2017 ou encore l’accentuation de la communication et une meilleure animation des points focaux.

Les perspectives pour 2018 sont principalement axées sur l’opérationnalisation du Programme d’appui à la commercialisation des produits agricoles transformés (PACPAT) et à l’encadrement du secteur informel en vue de sa transition vers la formalisation des activités du secteur.

Selon les intervenants, le CCESP a obtenu des résultats probants en ce concerne la redevance du Bureau ivoirien des droits d’auteur (BURIDA), la fiscalité environnementale, la lutte contre l’orpaillage clandestin, la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) appliquée à l’exportation du cacao, tandis que des dossiers comme ceux relatifs à la taxe sur le caoutchouc ou la congestion des ports restent en traitement.

En octobre 2017, le CCESP a organisé la troisième édition de la Journée nationale du partenariat sous le thème « Encadrement du secteur informel : source de croissance et de compétitivité de notre économie » à laquelle ont participé des représentants de structures en charge du dialogue public privé dans l’espace de l’Union économique et monétaire ouest-africain (UEMOA) et la Guinée Conakry.

La cinquième édition du « Twins Time », plateforme d’échanges sur les thématiques abordées par le magazine Twins était animée par le ministre de la Communication, de l’Economie numérique et de la Poste, Bruno Nabagné Koné, qui a disséqué les questions liées à la fiscalité, à l’inclusion financière, à l’accessibilité aux réseaux et aux réformes entreprises par son département.

Les rencontres sectorielles étaient dédiées l’année dernière au secteur de l’agriculture autour des préoccupations relatives à la fiscalité, au financement, à la formation et aux facteurs liés à l’environnement des affaires.

Le CCESP a contribué à une étude sur l’impact du coût de l’électricité sur les activités industrielles et mis en place un groupe de travail qui a planché sur les lourdeurs administratives.

De janvier à décembre, le CCESP a distribué 52 newsletters à sa base de données de plus de 12 000 opérateurs économiques sur des thématiques concernant l’ensemble des activités des opérateurs partenaires publics et privés.

Le CCESP est chargé d’organiser la concertation entre l’Etat et le secteur privé en vue de renforcer la confiance entre les deux parties, de favoriser « la consultation a priori » sur toute décision importante susceptible d’affecter les activités économiques, entre autres missions.


aaa/fmo
Commentaires


Comment