Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Presse: Des journalistes ivoiriens lancent un Prix Cedeao

Publié le jeudi 29 mars 2018  |  L’intelligent d’Abidjan


L’Organisation des journalistes professionnels de Côte d’Ivoire (Ojpci) a tenu une conférence de presse le mercredi 28 mars 2018 au foyer polyvalent de Marcory pour annoncer le Prix qu’elle initie.

À cette occasion, Olivier Yro, président de l’Ojpci a révélé que sa structure lance le 19 avril 2018 le Prix Cedeao du meilleur journaliste pour la protection de l’environnement et du développement durable. Ce lancement, a-t-il dit, aura lieu au siège de ladite institution sous-régionale à Cocody et avec l’appui de ses dirigeants. Selon lui, il s’agit d’une compétition ouverte à tous les journalistes des 15 pays de la Cedeao dont les articles ont été publiés ou les productions (télé ou radio) ont été diffusées en ligne, indépendamment des autres supports traditionnels (radio, télévisions, imprimé) depuis novembre 2017. Tous les genres peuvent être soumis par les postulants (enquêtes, interviews et reportages). Pour y participer, il faut être ressortissant de la Cedeao et y résider. Les productions doivent être envoyées avant le 30 avril 2018 à l’adresse ‘’prix.cedeaoenvironnement@gmail.com’’. Le président Yro souligne que ce Prix sera présenté à la COP 24 qui aura lieu en décembre 2018 en Pologne. Pour lui, la langue ne sera pas une barrière pour ce Prix car le jury est composé de francophones, d’anglophones et de lusophones.
Pour Aboua Gustave, directeur général de l’environnement et du développement durable au ministère de la Salubrité de l'Environnement et du Développement durable, ce Prix initié pour la protection de l’Environnement est un plus pour la Côte d’Ivoire, surtout qu’il est accepté par les instances de la Cedeao.

C’est pourquoi, il a promis que le ministère ivoirien de la Salubrité, de l'Environnement et du Développement durable fera en sorte que ce Prix connaisse un succès dans la sous-région ouest-africaine.
Le vainqueur du Prix gagnera un trophée, un million de francs, un mois de formation, un ordinateur portable et un diplôme. Le deuxième aura 700 mille francs, une tablette et un diplôme de participation. Le troisième, quant à lui, va se consoler avec 400 mille francs, un Smartphone et un diplôme.

M. Ouattara
Commentaires


Comment