Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Atelier de Formation sur le SIGMAD: L’ong Cavoequiva forme 20 acteurs

Publié le lundi 9 avril 2018  |  L'Héritage


L’organisation non gouvernementale (ONG) Cavoequiva a organisé le jeudi 5 avril 2018 un atelier de formation en vue du renforcement de l’environnement protecteur (communauté, loi, service de protection et structure étatiques) des enfants et jeunes filles victimes d’abus en Côte d’Ivoire. Cet atelier s’est déroulé à la chambre de commerce et a été assuré par Djahan Yao Norbert , chargé du système d’information et formateur. Financé par l’ambassade de France avec l’appui technique du ministère de la protection de la femme, de la protection de l’enfant et de la solidarité, cet atelier a permis à 20 participants venus du plateau, de koumassi, de koumassi, de Yopougon, d’Abobo, de Cocody et Yamoussoukro de renforcer leur capacité en recevant une formation reposant sur quatre spécificités. Il s’agit de l’acquisition des connaissances sur le système d’information et de gestion des Adultes et mineurs en difficulté (SIGMAD), maîtriser le processus d’enregistrement, de documentation et de suivi des cas dans le Sigmad, générer des statistiques à travers le Sygmad. Les participants doivent pouvoir également partager les connaissances acquises aux autres membres de leurs différentes structures. Durant cette journée de formation, les participants ont également échangé leurs expériences. A l’issue de l’atelier, Ouattara Mariame, la directrice exécutive de l’ong Cavoequiva a salué le bon déroulement de la formation. Et d’exprimer par la suite sa gratitude aux participants. Avant d’ajouter que « c’est en 2017 que son ong a obtenu un financement de l’Ambassade à travers les fonds PISCCA. L’ong Cavoequiva fait savoir son président Irié Bi TRA , est une structure créée en 2003 et qui a pour mission de promouvoir le bien-être et la défense des droits de l’homme en particulier ceux de l’enfant et de la femme.

E.A
Commentaires


Comment