Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Médias : Ouattara confirme avoir porté plainte contre un journal en France

Publié le lundi 9 avril 2018  |  AIP
Cérémonie
© Présidence par DR
Cérémonie de Remise du Rapport d`activités 2017 du Conseil National de la Presse (CNP) au Président de la République
Cérémonie de Remise du Rapport d`activités 2017 du Conseil National de la Presse (CNP) au Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, ce lundi 09 Avril 2018, au Palais de la Présidence de la République.


Abidjan – Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a confirmé, lundi, qu’il a bel et bien porté plainte, en France, contre un journal, pour un « Fakenews » sur le fonds de souveraineté de la Présidence de la République.

« J’ai porté plainte contre cet organe, ce que je n’ai jamais fait en Côte d’Ivoire », a dit le président Ouattara, sans citer nommément ce journal, mentionnant toutefois la diffusion de « Fakenews » par des médias étrangers.

La Lettre du continent, bulletin d’informations confidentielles, avait publié en septembre 2017 un article consacré au Fonds de souveraineté de la Présidence de la République de Côte d’Ivoire, qu’elle avait estimé à 342,6 milliards F CFA. Des « informations mensongères et gravement diffamatoires » à l’endroit du chef de l’État, avait alors protesté la Présidence ivoirienne, qui avait annoncé une plainte contre le journal.

« Ces fonds concernent les dépenses de souveraineté de L’Etat », a précisé le président Ouattara, qui s’exprimait lors d’une cérémonie consacrée à la remise du rapport d’activité 2018 du Conseil national de presse (CNP) à la salle des Mosaïques du Palais de la Présidence à Abidjan-Plateau.

« La liberté de la presse est une réalité en Côte d’Ivoire », même si leur indépendance est sujette à certaines considérations dont l’idéologie de la ligne éditoriale, a-t-il poursuivi.

Il par ailleurs a souhaité que les journaux ivoiriens fassent preuve d’objectivité, et fassent leur propre mue pour relever le défi de la qualité du contenu, l’intégration du numérique face aux nouveaux défis des réseaux sociaux en vue de susciter l’intérêt des populations dont le nombre d’alphabètes s’accroît dans une proportion inversement proportionnelle à la décroissance du nombre de lecteurs.

« Le gouvernement prend toutes les dispositions pour que les journalistes exercent dans les meilleures conditions, pour éviter leur détresse financière », a-t-il souligné, citant la nouvelle loi de 2017 sur la presse qu’il a invité le président du CNP, Raphaël Lakpé, à promouvoir et vulgariser, pour qu’elle soit une boussole pour restaurer l’image du métier.

aaa/tm
Commentaires


Comment