Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

L’écosystème mobile rapportera d’ici 2022 plus de 50 milliards de dollars à l’économie de l’Afrique de l’Ouest (GSMA)

Publié le jeudi 12 avril 2018  |  AIP


Abidjan - Le secteur de la téléphonie mobile en Afrique de l'Ouest devrait contribuer à hauteur de plus de 50 milliards de dollars par an à l'économie de la région d'ici 2022, selon une nouvelle étude publiée mercredi par la GSMA lors de l'événement « Mobile 360 - Afrique de l'Ouest » qui se déroule à Abidjan.

Le nouveau rapport, intitulé « L'économie mobile : Afrique de l'Ouest 2018 », estime que la contribution de l'écosystème mobile de la région a été de 37 milliards de dollars l'année dernière, soit 6,5 % du PIB, et s'accroîtra à 51 milliards de dollars (7,7, % du PIB) d'ici cinq ans. La contribution économique au cours de cette période sera stimulée par la forte croissance du nombre d'abonnés et le passage aux réseaux et services mobiles à haut débit, rapporte un communiqué de presse.

« Le rapport d'aujourd'hui démontre le rôle essentiel joué par l'écosystème mobile en Afrique de l'Ouest pour stimuler la croissance économique, autonomiser les citoyens de la région, et atteindre les objectifs de développement durable des Nations Unies », a déclaré John Giusti, directeur de la Réglementation de la GSMA. « Cependant, un travail supplémentaire s'avère nécessaire puisque plus de la moitié des citoyens de l'Afrique de l'Ouest ne sont pas encore connectés à un service mobile, les excluant ainsi des avantages socio-économiques offerts par le secteur mobile ».

À la fin de l'année 2017, il y avait 176 millions d’abonnés uniques en téléphonie mobile dans la sous-région de l'Afrique de l'Ouest, qui comprend les 15 membres de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO). Cela équivaut à un taux de pénétration de 47 % de la population de la région, contre seulement 28 % au début de la décennie. La forte croissance du nombre d'abonnés devrait continuer au cours des prochaines années.

En outre, 72 millions d’abonnés supplémentaires à la téléphonie mobile sont prévus en Afrique de l'Ouest d'ici 2025, ce qui augmentera le taux de pénétration des abonnés pour atteindre 54 %.

L'augmentation attendue de la contribution de l'écosystème mobile à l'économie de l'Afrique de l'Ouest au cours des cinq prochaines années sera principalement due aux gains de productivité. La plus grande disponibilité des réseaux mobiles à haut débit, par exemple, permettra d'améliorer l'accès à l'information et aux services, qui stimuleront à leur tour l'efficacité des processus opérationnels dans de nombreux secteurs, notamment la finance et la santé.

La GSMA représente les intérêts des opérateurs de téléphonie mobile dans le monde entier. Elle réunit près de 800 opérateurs appartenant à plus de 300 sociétés de l’écosystème mobile élargi, dont des fabricants de téléphones et d’appareils, des éditeurs de logiciels, des fournisseurs d’équipements, des fournisseurs de services Internet et des organismes œuvrant dans des secteurs d’activité connexes.

cmas
Commentaires


Comment