Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Presse : les avocats français du Président Ouattara affirment avoir déposé une plainte contre "La Lettre du Continent"

Publié le vendredi 13 avril 2018  |  Abidjan.net
Presse
© Autre presse par DR
Presse : les avocats français du Président Ouattara affirment avoir déposé une plainte contre "La Lettre du Continent"


Me Jean-Pierre Mignard et Me Jean-Paul Benoit, avocats au barreau de Paris affirment dans un communiqué avoir déposé une plainte en diffamation du Président ivoirien Alassane Ouattara contre le média "La Lettre du Continent", en France. « Une plainte en diffamation a été déposée le 27 novembre 2017 par Monsieur Alassane Ouattara entre les mains du Doyen des juges d’instruction du Tribunal de grande instance de Paris », indique le communiqué co-signé par les deux avocats et transféré à Abidjan.net le jeudi 12 avril 2018 par le service de communication du ministère ivoirien de la justice. « ‘’La lettre du continent’’ s’inquiète à tort de ne pas ‘’recevoir d’assignation’’ », rassérène le texte. Les avocats annoncent qu’au terme de la loi du 29 juillet 1881 le directeur de publication du périodique "La Lettre du Continent" sera convoqué par le juge d’instruction chargé de l’information judiciaire. « "La Lettre du Continent" qui prétend informer devrait vérifier ses sources », mentionne le communiqué.

Pour rappel, le chef de l’État de Côte d’Ivoire avait annoncé, le 9 avril 2018 devant le Conseil national de la presse (CNP), une plainte en diffamation déposée en France contre "La Lettre du Continent" taxée de faire des "fake news" sur les fonds souverains. Dans son édition du 30 août 2017, ’’La Lettre du Continent’’ a indiqué que «le président Alassane Ouattara bénéficie, dans la plus grande discrétion, d’un fonds de souveraineté de 342,6 milliards FCFA, en hausse de 20 milliards par rapport à 2015». Le périodique avait répondu par un communiqué disant que le président ivoirien a lui-même propagé une « fausse nouvelle » à propos de cette plainte.

D.Tagro
Commentaires


Comment