Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Les populations de Nandalla appelées à se débarrasser des emballages de pesticides après la dramatique intoxication alimentaire

Publié le lundi 16 avril 2018  |  AIP


Après l’intoxication alimentaire qui a provoqué le décès de six personnes d’une même famille, à Nandalla, village situé à 42 km de Séguéla, sur l’axe menant à Mankono, les populations de cette localité ont été invitées à se débarrasser des sachets et autres boites de conditionnement des pesticides, qui sont parfois utilisés à d’autres fins.

« Ces boites-là, ces sachets, débarrassez-vous de ça pour que ça n’arrive pas à la maison parce que c’est très dangereux », a conseillé, dimanche, le sous-préfet de Dualla, Douffou Jean Ferdinand, à l’adresse des populations locales, lors d’une rencontre dans ce village.

« On ne doit pas utiliser les emballages vides », a renchéri le représentant de la direction régionale de l’Agriculture, Kouadio Thomas, à la suite du directeur régional des Ressources animales et halieutiques, Dr Agbohon Alfred, à la tête d’une forte délégation constituée d’agents de la santé, de l’agriculture et des ressources animales.

Il a surtout préconisé l’incinération des emballages usagés.

Tout en exprimant la compassion de l’Etat ivoirien à l’endroit des populations de Nandalla, le sous-préfet a, une fois de plus, insisté sur le respect de ces mesures ‘’pour ne pas que désormais cela puisse porter préjudice à quelqu’un, afin de préserver la vie combien chère de nos populations’’.

Sur-le-champ, des sachets vides de pesticide trouvés dans certaines concessions ont été détruits pour montrer l’exemple.

Six des sept membres de la famille Sawadogo ont succombé à une intoxication alimentaire due à la consommation de semoule de maïs communément appelée ‘’kabato’’ qui avait été accidentellement contaminée par l’utilisation de boites vides de pesticide lors de la préparation du mets, rappelle-t-on.

(AIP)

kkp/tm
Commentaires


Comment