Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Côte d’Ivoire: Pascal Affi N’Guessan commente les derniers débats de la majorité

Publié le jeudi 19 avril 2018  |  RFI
Conférence
© Abidjan.net par Atapointe
Conférence de presse de Pascal Affi N’Guessan, président du FPI
Mardi 09 décembre 2014. Abidjan. Le président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi anime une conférence de presse relative à la crise qui secoue son parti.


Le président du Front populaire ivoirien, Pascal Affi N'Guessan, tenait une conférence de presse mercredi 18 avril 2018 à Abidjan. Il a notamment annoncé la fête de la liberté à Yopougon prévue le 5 mai. Il en a aussi profité pour évoquer la composition de la Commission électorale et les débats au sein de la majorité présidentielle.
Le FPI continue de réclamer la refonte de la Commission et la révision du redécoupage électoral en s’appuyant sur l'arrêt rendu par la Cour africaine des droits de l'homme d'Arusha. Une opposition qui se réjouit de voir certains cadres du PDCI, le parti d’Henri Konan Bédié, partager depuis peu certaines de leurs idées.

« Nous n’avons pas encore véritablement entendu les arguments du RDR, qui se borne à dire que c’est le résultat d’un consensus, explique Pascal Affi N'Guessan. Mais la réalité, c’est que ce consensus est rompu, donc ça veut dire que tout le monde est d’accord qu’il faut réformer la Commission électorale. Et nous nous réjouissons que le PDCI et RDR, qui est membre de la coalition au pouvoir, aient rejoint la position de l’opposition. »

Pascal Affi N'Guessan observe, avec le FPI, les difficultés au sein de la majorité présidentielle pour constituer un parti unifié RHDP malgré un récent communiqué commun : « Je considère que c’est une manœuvre purement politicienne. Et on sent, à travers ce communiqué, que les deux protagonistes jouent à cache-cache. Si le PDCI pense que son avenir se trouve avec le RDR, tant mieux pour eux. Mais ce que nous notons, c’est que la grande majorité des militants du PDCI et RDR, et notamment des cadres, considèrent que cette alliance a été une alliance de dupes. »
... suite de l'article sur RFI

Commentaires


Comment