Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Détention de Tchéidé Jean-Gervais, l’AFFDOCI dénonce « un prisonnier d’opinion de trop »

Publié le mardi 24 avril 2018  |  Pôle Afrique
Activités
© Abidjan.net par PRISCA
Activités partis politiques : le FPI visite ses sites sinistrés
Abidjan, le 24 aout 2011- Visite du siège du parti sise à Marcory zone et le QG de la campagne à Cocody. Photo : Tchéidé Jean Gervais


L’Association des Femmes et Familles des Détenus d’Opinion de Côte d’Ivoire (AFFDOCI) estime que Tchéidé Jean-Gervais, porte-parole de Ensemble pour la démocratie et la Souveraineté (EDS) maintenu en prison après la marche pour la reforme de la Commission Electorale Indépendante est un « prisonnier d’opinion de trop ».

Plus de deux semaines après le maintien en prison de Tchéidé Jean Gervais, porte-parole de la plateforme Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS), les indignations continuent de pleuvoir. Dans un communiqué dont pôleafrique.info a reçu copie ce 22 avril 2018, l’Association des Femmes et Familles des détenus d’Opinion « AFFDOCI » dénonce un « prisonnier d’opinion de trop ».

« Alors qu’il doit recouvrer la liberté à la suite du procès à l’instar de ses co-accusés, contre toute attente, Monsieur Tchéidé Jean Gervais, porte-parole de la plateforme Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS) est défendu de sortir de la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA) dans la nuit du 6 avril 2018 au motif qu’un mandat d’arrêt serait émis à son encontre en 2013. Monsieur Tchéidé Jean Gervais devient ainsi le prisonnier d’opinion de trop dans les geôles ivoiriennes », constate l’association.
... suite de l'article sur Pôle Afrique

Commentaires


Comment