Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

L’UGTCI réclame la révision du statut général de la Fonction publique

Publié le mardi 1 mai 2018  |  AIP
Célébration
© Abidjan.net par Marc-Innoncent
Célébration du 1er Mai: les travailleurs à l`honneur à la Présidence de la République
Abidjan le 1er Mai 2017. La fête du Travail a été célébrée sur l`esplanade de la Présidence de la République en présence du Président Ouattara, du Vice-Président Duncan, des membres du gouvernement et de toutes les centrales syndicales ivoiriennes.


Abidjan - L’Union générale des travailleurs de Côte d’Ivoire (UGTCI) a demandé, mardi, au gouvernement de mettre en place le processus de la révision du statut de la Fonction publique, lors de son meeting à la bourse de travail de Treichville à l’occasion de la fête du travail.

Selon le secrétaire général de l’UGTCI, Ebagnerin Joseph Léon, la résolution relative à la révision du statut général de la Fonction publique est une nécessité à la suite des séminaires de 2012 sur le sujet.

En plus de ces doléances, l’UGTCI demande au gouvernement de prendre les dispositions pour la sécurité des personnes et des biens, à la cherté de la vie, de la suppression des impôts sur les pensions de retraite, à l’économie informelle, à l’autonomie de la femme et à la Fonction publique, à la mutuelle des travailleurs et retraités du privé de Côte d’Ivoire.

M. Ebagnerin a précisé que ce mardi 1er mai se situe dans le même contexte que celui de 2017, avec une situation socio-économique encore difficile suite à la crise, malgré une embellie des indicateurs macro-économiques.

Pour l’UGTCI, la flambée des prix des denrées de grande consommation du prix du transport sont une réalité dans le pays.

«Le coût de la vie est resté très élevé et nous voudrons espérer un équilibre salutaire, pour nous permettre de gérer avec sérénité, l’ensemble de nos besoins incompressibles. Nous avions en son temps pris deux images, celles de l’escalier pour nos salaires et l’ascenseur pour les prix des denrées », a indiqué le secrétaire général de l’UGTCI.

Il s’est félicité de la résolution de la crise u sein de l’UGTCI, grâce aux bons offices du ministre de l’Emploi et des Affaires sociales a.

bsp/tm
Commentaires


Comment