Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Les travailleurs d’Abengourou déplorent la recrudescence de l’insécurité dans la région de l’Indénié-Djuablin

Publié le mercredi 2 mai 2018  |  AIP


Abengourou- Le secrétaire régional de l’union générale des travailleurs de Côte d’Ivoire (UGTCI), Boa Bonzou Edouard, a dénoncé mardi, à l’occasion de la fête du travail, la recrudescence du grand banditisme dans la région de l’Indénié-Djuablin.

« A moins d’une semaine deux personnes, dont un homme de Dieu, ont été tués par des coupeurs de route », a-t-il déploré, plaidant pour une réaction vigoureuse des forces de défense et de sécurité afin de permettre aux populations de vaquer à leurs occupations en toute sécurité.

En réponse à cette préoccupation des travailleurs, inscrite dans le cahier de doléances, le préfet de la région de l’Indénié-Djuablin et du département d’Abengourou, Fadi Ouattara, a fait part de sa détermination à faire échec à ses bandits qui troublent la quiétude des populations.

« Nous sommes conscients de la dégradation de la situation sécuritaire dans la région. Sachez, qu’ensemble avec les chefs des différents forces de défense et de sécurité, nous avons pris toutes les dispositions sécuritaires pour débusquer ces bandits de grand chemin et les empêcher de troubler la quiétude des populations », a-t-il indiqué.

« Désormais, il y aura des rafles systématiques à partir de minuit. Je prendrai un arrêté dès demain (mercredi) pour officialiser cette décision », a-t-il indiqué, se gardant de révéler les autres mesures prises pour assurer la sécurité des biens et des personnes « pour des raisons stratégiques ».


rkk
Commentaires


Comment