Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Tengrela-Sissengué En attendant l’inauguration officielle, la mine d’or de Sissengué enfin fonctionnelle, les premiers lingots ont été coulés.

Publié le vendredi 4 mai 2018  |  Abidjan.net
Tengrela-Sissengué
© Abidjan.net par DR
Tengrela-Sissengué En attendant l’inauguration officielle, la mine d’or de Sissengué enfin fonctionnelle, les premiers lingots ont été coulés.
Depuis le 28 février 2018. La mine d’or de Sissengué située dans le département de Tengrela au Nord de la Côte d’Ivoire est en effet opérationnelle.


La mine d’or de Sissengué située dans le département de Tengrela au Nord de la Côte d’Ivoire est en effet opérationnelle depuis le 28 février 2018 pour le bonheur des populations qui avaient perdu l’espoir à cause des différences crises sociopolitiques et qui ont freinées l’évolution de la réalisation du projet dit-on. Les premières coulées de l’lingot ont été effectuées avec succès a déclaré le 24 avril 2018 Monsieur Diarra Yacouba directeur général adjoint de Perseus Mining, la société minière. Cette information a été donnée au cours de la présentation du bilan trimestriel relative aux activités, aux actions sociales et communautaires menées en faveur des populations dont les villages sont impactés par le projet minier. C’était en présence du préfet du département de Tengrela Diomandé Cyrill qui conduisait le corps préfectoral, du directeur départemental des mines Koné Roger, des élus locaux, des opérateurs économiques, des chefs coutumiers et leaders communautaires des 12 villages impactés par le projet à savoir Sissengué, Kanakono, Zanikaha, Gbeni, M’basso-Kadilé, Tialakaha, Tiongoli, Basso-Nafana, Papara, Ziékoudougou et Doubasso.

Les représentants de Persus Mining ont ensuite présenté les statistiques relatives au recrutement local, national et international après avoir associés en masse la main d’œuvre et les entreprises locales à la construction de l’usine d’exploitation et de traitement de l’or. En effet selon eux , l’effectif des travailleurs de l’usine présente 91% de compétences locales, régionales et nationales. Un taux de pourcentage qui dépasse largement les 80% exigé par le code minier ivoirien. « En cas de difficulté d’avoir la compétence recherchée dans le département, nous recherchons le profil à l’échelle régionale notamment la région de la Bagoué, les régions du poro et tchologo .En cas de difficulté pour la compétence recherchée dans les régions, nous recherchons le profil à l’échelle Nationale (Cote d’Ivoire). Et en cas de difficulté d’avoir cette compétence, nous recherchons à l’échelle Internationale .Ainsi nous avons 91% d’employés ivoiriens et 9% d’expatriés qui travaillent au sein de la mine d’or de Sissengué » a précisé le DGA Diarra Yacouba et son équipe .

Au titre des actions sociales et communautaires il a été dressé la liste des projets réalisés en faveur des populations. Ce sont entre autres la construction du château d’eau du village Sissengué qui abrite la mine et qui fonctionne à base de l’énergie solaire , la réalisation des forages pour l’accès à l’eau potable dont certains sont situés sur l’axe Tengrela-Sissengué long de 24 kilomètres.Ceci pour permettre aux agriculteurs et les éleveurs d’avoir à proximité l’eau potable et éviter aller recueillir l’eau des marigots. « La société à réalisé ces points d’eau d’accès à l’eau potable afin de protéger les populations des maladies hydriques et développer l’agriculture et l’élevage qui sont les principales activités des populations bénéficiaires »a toute fois indiqué le DGA. A cela il faut ajouter la formation de 35 jeunes aux métiers des mines et leur recrutement à 100%, puis la formation d’une centaine de jeunes (femmes et hommes) aux techniques agricoles du maraîcher dont les productions seront achetées par la société pour la consommation de la cantine du camp minier. Deux cents tables-bancs ont été remis par le directeur général adjoint de la société minière au lycée moderne de Tengrela pour combler le déficit qui était pressent pour les apprenants dont certains étaient souvent assis à même le sol pour suivre les cours. Pour le proviseur de l’établissement secondaire Predji Takalea Charles « Ce grand geste vient à point nommer nous enlever une épine du pied car le manque criard de tables bancs était une énorme problématique dans les classes du lycée moderne».

Pour clore cette réunion de bilan trimestriel qui est une initiative de la société minière afin d’informer régulièrement les populations du département de Tengrela de leurs activités, le préfet Diomandé Cyrill a exhorté celles-ci à s’approprier la mine d’or de Sissengué qui vient booster le développement local. Il a également annoncé entreprendre des tournées de sensibilisation et d’information dans les villages impactés par le projet minier sur l’installation du comité de développement local minier (CDLM) qui est une structure recommandée par le code minier ivoirien et qui bénéficiera annuellement de fonds alloués par la société minière pour le développement des-dits villages.

Benogo Touré
Commentaires


Comment