Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Projet d’Alphabétisation Numérique : 15 ouvriers de la CARENA vont apprendre à lire et écrire grâce à des smart phones (phase pilote)

Publié le samedi 5 mai 2018  |  Abidjan.net
Cérémonie
© Abidjan.net par AD
Cérémonie de remise de smart phones à 15 apprenants de la CARENA
CARENA, Abidjan, vendredi 04 mai 2018, Cérémonie de remise de smart phones à 15 apprenants de la CARENA, dans le cadre du Projet d`alphabétisation numérique


Suivre des cours d’alphabétisation, c’est-à-dire lire, écrire et calculer via le smartphone, c’est désormais chose possible, grâce à une application interactive dénommée : « AMBC (ambessé) » (en malinké, qui veut dire : nous pouvons), conçue par le cabinet BYTE Informatique et mise en œuvre par la DAENF (Direction de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle).

La présentation de cette application a été faite ce vendredi 4 mai, au cours d’une cérémonie officielle de remise de smartphones à 15 ouvriers, apprenants de la CARENA, dans le cadre du Projet d’alphabétisation numérique, sous la présidence de la Directrice Générale (DG) de la DAENF, Mme. Ouattara Mama.

Les partenaires dudit projet ont également pris par à cette cérémonie, notamment, M. Arnaud FEGER, DG de la CARENA, M. Kaboré Jean Philipe, PCA de BYTE Informatique et M. Alfred Zébi, Coordonnateur de la Fondation Didier Drogba.

En effet, initié sous la forme de projet pilote de 4 mois, le Projet d’alphabétisation numérique de 15 ouvriers de la CARENA a pour but d’alphabétiser les personnes vulnérables, à travers une approche combinant cours et exercices via le téléphone portable. Il va être adapté au contexte de la cible et aux défis spécifiques de ces apprenants.

La DG de la DAENF a indiqué qu’après la forme classique de l’alphabétisation (cahier, livre, stylo, craie, ardoise, etc…), il faut, aujourd’hui, faire corps avec les TIC (Technologies de l’information et de la communication), pour aller au-delà de la communication téléphonique qu’offrent les téléphones portables.

« Il faut donner une autre utilisation au téléphone portable, en permettant à certains de le manipuler pour apprendre à lire et à écrire », a déclaré Mme Ouattara Mama. Elle n’a pas manqué de remercier la Direction Générale de CARENA pour sa confiance au Ministère de l’Education nationale, ainsi qu’à la DAENF qui se charge de l’alphabétisation de ses ouvriers.

Au terme de ce lancement de la phase pilote du Projet d’alphabétisation numérique, un apprenant du N’Zi Antoine, Agent Pompier, père de famille, ne sachant ni lire et écrire, a salué la mise en œuvre de ce programme d’alphabétisation et a exprimé sa joie d’être parmi les bénéficiaires.

« Depuis des années j’ai envie d’apprendre à lire et écrire. Quand je vais à la banque, c’est le vigile qui m’aide à remplir les coupons, à la maison c’est parfois ma femme. Je suis prêt à suivre ces cours d’alphabétisation durant ces quatre mois et poursuivre après cela pour être bien formé », a-t-il confié.

Notons que, le suivi et évaluation du Projet d’alphabétisation numérique est assuré par une équipe d’informaticiens de la DAENF, qui capte l’apprenant partout où il s’exerce, en lui apportant la solution technique ou pédagogique pendant qu’il apprend.

Commentaires


Comment