Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Abidjan, capitale ouest-africaine de l’électricité

Publié le jeudi 10 mai 2018  |  AIP


Abidjan– La capitale économique ivoirienne abrite de mercredi à vendredi, la première édition du Salon itinérant de l’électricité en Afrique « Elec expo Abidjan » organisé par la Confédération africaine d’électricité (CAFELEC) en collaboration avec l’Association patronale ivoirienne du secteur de l’électricité (APESELCI).

Vice-présidente de l’Assemblée nationale, Jeanne Peuhmond en a donné le top départ au palais des congrès du Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire en indiquant, au nom du président de l’Assemblée nationale, la fierté de la Côte d’Ivoire d’accueillir ce premier grand rendez-vous du secteur en Afrique de l’Ouest, en présence de l’ambassadeur du Maroc en Côte d’Ivoire, Abdelmalik Kettani.

« Elec expo Abidjan » accueille plus de 100 exposants venus de la Tunisie, du Sénégal, d’Espagne, d’Arabie Saoudite, du Togo, du Bénin, du Ghana, du Mali et du Maroc. Le royaume chérifien est représenté par 34 entreprises à travers une mission commerciale conduite par la toute nouvelle Agence marocaine de promotion et de développement des investissements et exportations et la Fédération nationale de l’électricité, de l’électronique et les énergies renouvelables.

Les entreprises présentes exercent dans les secteurs de l’électricité, des énergies renouvelables, de la production d’énergie électrique, de la distribution, de l’automation, de l’éclairage, de l’efficacité électrique, les réseaux de transport, l’électricité domestique, la domotique ou encore le solaire, l’éolien, les matériels électriques, les outillages et matériels de sécurité.

Pendant trois jours, « Elec expo Abidjan » servira de cadre d’échanges et de synergie à travers des conférences plénières sur les enjeux énergétiques actuels comme l’efficacité énergétique, les inter-connectivités des pays et les énergies alternatives. Les participants pourront par exemple confronter les expertises des pays du Maghreb ayant un taux de couverture de plus ou moins 100% avec celles des pays sub-sahariens moins bien nantis comme la Côte d’Ivoire qui tourne autour de 56%.

« La maturité du secteur de l’électricité au Maroc et l’expérience marocaine sont des actifs qui peuvent servir de modèle aux pays frères du continent qui ont des taux d’électrification insuffisants », a souligné le directeur général de la FENELEC, secrétaire général permanent de la CAFELEC, Khalil El Guermaï. Pour lui, « le retard énergétique et les nouvelles orientations stratégiques de l’essentiel des pays d’Afrique subsaharienne en font un des marchés les plus intéressants au monde ».

En Côte d’Ivoire, le secteur connaît une croissance fulgurante mais occupe la 9ème place sur 10 des pays les plus électrifiés du continent. L’Etat entend faire passer la production de 2000 MW à 4000 pour un taux de couverture nationale de 95% en 2020.


aaa/cmas


Commentaires


Comment