Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Parti unifié – L’UDPCI dit Oui avec réserve, Mabri toujours candidat à la présidentielle

Publié le lundi 14 mai 2018  |  Pôle Afrique
Ouverture
© Abidjan.net par Cyprien Kouassi
Ouverture du deuxième congrès extraordinaire de l`Udpci à Yamoussoukro
Samedi 12 mai 2018. Yamoussoukro. l`Union pour la Démocratie et pour la Paix en Côte d`Ivoire (UDPCI) dirigé par le Dr Albert Mabri Toikeuse a procédé l`ouverture du deuxième congrès extraordinaire en présence de plusieurs membres des autres partis alliés du RHDP.


En congrès extraordinaire ce samedi 12 mai à Yamoussoukro, L’UDPCI a dit Oui au projet de statuts du parti unifié RHDP. La formation dirigée par Mabri Toikeusse par ce choix, accepte pleinement d’intégrer le futur parti RHDP.

C’est un vote plébiscite par acclamation. Ce samedi à la Fondation Félix Houphouet Boigny qui abritait leurs travaux, les 4500 congressistes du parti arc-en-ciel ont opté pour le Oui à la naissance du RHDP unifié. C’est un choix salué par leur leader Mabri Toikeusse. Pour lui, cette décision est un gage de stabilité qui s’inscrit dans la vision de feu Félix Houphouët-Boigny, le référent politique de là coalition au pouvoir en Côte d’Ivoire.

» Cet acte est notre engagement à tous de conjuguer avec tous les houphouetistes les idéaux de paix, de dialogue, de cohésion et de stabilité prônés par le père fondateur de la Côte d’Ivoire, le président Félix Houphouët Boigny », a-t-il soutenu.

Mais Mabri Toikeusse précise cependant que, l’accord d’intégrer le futur parti unifié RHDP n’est nullement une extinction de sa ferme volonté exprimée de conquérir le pouvoir d’Etat. » Cet acte n’est pas une renonciation à notre ambition de conquête du pouvoir d’Etat. D’ailleurs laissez moi vous dire que je prends acte de votre volonté de présenter notre candidature à la future élection présidentielle avec le soutien du RHDP et de nombreux leaders de la vie nationale », a assuré le président de l’UDPCI.

Et d’ajouter que cet engagement requiert désormais plus d’actions sur le terrain politique pour parvenir à la présidence de la République. Aussi met-il en mission ses militants qu’il a invité à être actifs et à continuer à implanter L’UDPCI dans la période transitoire de 12 à 18 mois avant la mutation complète.

L’adoption du projet de statuts du RHDP unifié ce samedi à Yamoussoukro, ne s’est tout de même pas passée comme une lettre à la poste. L’ambiance à la Fondation Félix Houphouët Boigny laissait croire à un tout autre choix. Annoncés pour être bouclées au plus tard en fin d’après midi du samedi, les travaux ont duré. C’est bien tard peu après 23 heures que les congressistes ont pris congé les uns des autres.
... suite de l'article sur Pôle Afrique

Commentaires


Comment