Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Economie/ Korhogo : Les meilleurs Cotonculteurs dont des femmes célébrés

Publié le mardi 15 mai 2018  |  Abidjan.net
Economie
© Autre presse par DR
Economie / Korhogo : Les meilleurs contonculteurs dont des femmes célébrés
La compagnie ivoirienne du coton (COIC) SA a célébré et récompensée le 13 mai 2018 au titre de la campagne commerciale 2017-2018 ses meilleurs producteurs de coton de sa zone d’intervention après le découpage du zonage située dans les régions du ‘’poro’’ et du ‘’hambol’’ au Nord et au centre de la Côte d’Ivoire.


La compagnie ivoirienne du coton (COIC) SA a célébré et récompensé le 13 mai 2018, au titre de la campagne commerciale 2017-2018, les meilleurs producteurs de coton de sa zone d’intervention après le découpage du zonage située dans les régions du ‘’poro’’ et du ‘’hambol’’ dans le Nord et le centre de la Côte d’Ivoire.

Ce sont au total 50 organisations professionnelles agricoles (OPA) , 100 meilleurs producteurs par production , 40 meilleurs producteurs par rendement des 10 zones de production de COIC et 11 femmes meilleures productrices de coton des 04 meilleurs groupements féminins. Deux tracteurs agricoles ont été enlevés par les deux OPA qui ont livré la plus grande quantité de coton graine à la société cotonnière, des motos deux roues, tricycles, des enveloppes contenant de l’argents, des trophées , des vélos et des diplômes d’honneur ont été remis aux différents primés.

Cette cérémonie de remise de prix s’est déroulée en présence du corps préfectoral conduit par les préfets Daouda Ouattara (poro) et le préfet de Dabakala N’dri Lazare représentant le préfet de région du hambol, de l’invité spécial Zoumana Bakayoko, président directeur général (PDG), Agro West Africa une société de fabrication et distribution d’engrais en Côte d’Ivoire et des pays d’Afrique de l’Ouest et d’une compagnie de transport lagunaire , des directeurs généraux des sociétés distribution d’intrants et produits phytosanitaires , de tranding de coton fibre et de trituration de graine de coton, des partenaires financiers directeurs de banques et d’institutions, des sociétés cotonnières sœurs, des élus locaux, , du procureur et du président du tribunal de 1ere instance de korhogo, des forces de défenses et de sécurités, de nombreux cotonculteurs...

Le directeur général Silué Tchelibé Adama de la société cotonnière COIC SA et le président du conseil d’administration (PCA) de la même structure et de la compagnie de développement du textile (CIDT) Koné Daouda Soupkafolo. ont déclaré : « Le rendement à l’hectare de cette campagne 2017-2018 a été de 1T430 soit le meilleur de la sous région des pays producteurs de coton ». Le DG de COIC a ensuite révélé qu’au titre de la campagne 2017-2018 la somme de 20 milliards 530.794.336 FCFA ont été distribués aux cotonculteurs avec un remboursement de 99% soit 12 milliards 766.454.403 FCFA. Pour un encadrement de 20.284 producteurs soit 20.134 hommes et 150 femmes sur 90 000 hectares avec une production de 122. 610. 160 Kilogrammes dont 121 .125.780 kilogrammes classé au 1er choix et 1.484.380 Kg classé au 2e choix .

Le PCA de COIC et CIDT à son tour a précisé que « grâce au zoning qui consistait à déterminer une zone d’encadrement de coton pour chaque société cotonnière et malgré les appréhensions et atermoiements de tous les acteurs de la filière sur sa mise en œuvre, elle a fini par l’être en 2017 et résulte un avantage . Le rendement à l’hectare de 1T430 kg contre 1T106 kg à la campagne dernière (2017-208) soit une amélioration de 30 % correspondant à 324 kilogrammes, prouve que le président de la république son excellence Alassane Ouattara, le premier ministre , ministre du budget et du portefeuille de l’Etat, Amadou Gon Coulibaly et le ministre de l’agriculture Coulibaly Mamadou Sangafowa ne s’étaient pas trompés en décrétant le zoning pour booster la filière coton » a renchéri le P.C.A Daouda Soupkafolo. Avant d’exhorter ses pairs et les cotonculteurs du bassin cotonnier ivoirien à croire à la mise en place du zoning. Il a toutefois souhaité une évaluation pour identifier les points faibles de la mise en place du zoning. « La campagne 2017-2018 est la première campagne effectuée dans le contexte du zoning .Les excellents résultats obtenus qui nous valent aujourd’hui d’honorer nos producteurs peuvent attester que ce défi à une fois de plus, été relevé. Il s’agit maintenant de faire l’évaluation pour identifier les points faibles et apporter des mesures correctives, afin d’assurer la pérennité du concept… » a préconisé Koné Daouda Soupkafolo.

Rappelons que dès l’annonce de la politique de la mise en œuvre par les autorités ivoiriennes du zonage dans le bassin cotonnier ivoirien, il y a quelques années cela avait suscité des vives réactions de protestations suivies de grincements de dents, et même couler beaucoup d’encre et de salives au sein des acteurs qui en voyaient une destruction de la filière coton avant d’ en accepter sa mise en application au cours de la campagne dernière. L’orpaillage clandestin qui se pratique par la destruction des terres cultivables néfastes à la production de l’or blanc a été amèrement décriée. Les préfets des régions du poro et du hambol et l’invité spécial de cette cérémonie de récompense en l’occurrence Zoumana Bakayoko, venu spécialement de la région du Worodougou précisément de la ville de Séguéla (allié des peuples sénoufos) ont encouragé les producteurs, le PCA COIC et CIDT et le personnel à mettre le cap plus haut et surtout à éviter de descendre du tonnage escompté.

Aly OUATTARA

(Une correspondance particulière)
Commentaires


Comment