Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Présidentielle ivoirienne 2020: La position de Soro de 2012 à 2017 (ENCADRE)

Publié le dimanche 20 mai 2018  |  Alerte Info
Guillaume
© Assemblée Nationale par DR
Guillaume Kigbafori SORO, président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire


ABIDJAN - L’agence de presse ALERTE INFO a recensé quelques déclarations du président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, dans divers médias depuis 2012, sur son éventuelle candidature à l’élection présidentielle de 2020.

Dimanche 08 juillet 2012 dans une interview à Radio France internationale (RFI)

“Je trouve que c’est prématuré d’ouvrir un tel débat. Le président Alassane Ouattara n’a même pas encore fait la moitié de son mandat. Pour le moment, ce n’est pas mon ambition. Mon ambition est de faire de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, une institution qui compte dans mon pays’’

Lundi 28 avril 2014, Guillaume Soro, “Invité de la Rédaction’’, une tribune d’échanges avec les journalistes de Fraternité Matin.

"Je n’ai pas l’âme d’un héritier, je n’attends pas qu’on me serve sur un plateau, je suis un combattant (…) Hamed Bakayoko ne m’a jamais dit qu’il voulait être Président de la République. Moi aussi je n’ai pas dit que je veux l’être (…) Je trouve malsain de parler de la succession du Président Ouattara alors qu’il n’a même pas fini ses mandats".

Mercredi 22 avril 2015, à Jeune Afrique

"2020, C’est tellement loin. En un an à peine, la configuration de tout un pays peut changer. En politique, rien n’est jamais acquis."

Jeudi 26 novembre 2015, dans une interview à la radio britannique BBC

“Ce n’est pas quelque chose d’envisageable pour le moment. Vous savez bien, que ce qui préoccupe le président, et nous préoccupent nous tous, ses collaborateurs, c’est déjà de mettre en place le parti unifié en Côte d’Ivoire. Une fois que le parti unifié sera en place en Côte d’Ivoire, ce que je peux vous garantir, et je vous donne ma parole, je me plierai à la discipline interne du parti unifié. Donc ce sera au parti unifié d’envisager un remplaçant ou un éventuel candidat pour 2020’’

Samedi 07 mai 2016, dans une interview à l’hebdomadaire d’informations Le Point d’Afrique

“Pour le moment, mon objectif à court et à moyen terme, c’est la présidence de l’Assemblée nationale. Au vu des résultats obtenus après que j’ai été élu pour assumer les charges de chef du Parlement, je pense que nous devrions pouvoir continuer le travail entamé. Pour ce qui est de la présidentielle, le moment venu, nous privilégierons l’intérêt collectif plutôt que les intérêts individuels’’

Mardi 21 juin 2016, dans une interview à RFI

“En Côte d’Ivoire, tout le monde pense à la présidentielle de 2020. Mais en ce qui me concerne, je privilégierai l’ambition collective à l’ambition individuelle. Je suis un homme de mission, et non un homme d’ambition’’

Vendredi 26 août 2016, à Dabou

“Il y a des mauvaises langues en me voyant ici qui disent ah Guillaume est trop pressé ! Il veut devenir président. Il est jeune ! (…) Quand je prenais les armes en 2002, j’étais plus jeune que maintenant. Certains ont figé mon âge en croyant que j’ai toujours 30 ans. Je n’ai plus 30 ans’’

Lundi 17 avril 2017, dans un communiqué du cabinet de Guillaume Soro

“Monsieur Guillaume Kigbafori Soro n’a d’autre ambition que de demeurer concentrer à travailler au rayonnement de l’Institution parlementaire dont il a la charge et à se focaliser sur les problèmes et le quotidien des Ivoiriens dont il est l’un des représentants. Pour l’heure, il considère qu’il est indécent et inopportun de s’incruster dans un débat sur d’hypothétiques et évanescentes ambitions obsessionnelles pour 2020 qui n’apporte et n’améliore en rien le quotidien des Ivoiriens’’

Mercredi 07 juin 2017, dans une interview à Jeune Afrique

“Ai-je fait acte de candidature pour qu’on parle de renonciation ? Évitons d’alimenter une polémique inutile. Je l’ai déjà dit : en 2020, je privilégierai l’intérêt collectif. Ce qui me préoccupe le plus dans l’immédiat, c’est d’œuvrer à la stabilité du pays aux côtés du président de la République’’

Samedi 9 décembre 2017, face à des jeunes à l’Assemblée nationale, lors d’un crush party

“Je suis pour l’inclusion. Ma conviction propre est que celui qui veut être candidat en 2020, le soit et le peuple choisira’’

SKO
Commentaires


Comment