Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

La Côte d’Ivoire veut améliorer son taux de pression fiscale pour l’émergence du secteur privé

Publié le jeudi 31 mai 2018  |  AIP
Numérique
© Abidjan.net par PR
Numérique : le concours Hackathon 2018 a refermé ses portes
Mardi 27 février 2018. Abidjan. Le Secrétaire d`Etat du Budget et du portefeuille de l`Etat, Moussa SANOGO (photo) a présidé la cérémonie de clôture du concours Hackathon 2018 qui s`est tenu les 27 et 28 février 2018.


Abidjan - Le Gouvernement ivoirien a décidé d’améliorer le taux de pression fiscale en vue de l’émergence du secteur privé avec l’installation, mercredi, du comité de suivi de la Commission de réforme fiscale (CRF) composé de 19 membres issus de l’administration publique et du secteur privé.

Procédant mercredi, à l’installation dudit comité à la Primature, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a précisé que finalité est de ‘’permettre à l’Etat d’avoir un système fiscal sécurisé, prévisible et qui contribue à améliorer le taux de pression fiscale tout en favorisant le développement du secteur privé’’.

Pour lui, l’objectif recherché deviendra une réalité si le comité parvient à optimiser une liste d’approfondissement existante, à élargir la base d’imposition, à réduire les possibilités de fraude et à créer le développement de condition de long terme de l’économie ivoirienne dont le potentiel reste unanimement reconnu.

Présidé par le Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, ce comité a pour but d’examiner des propositions de mesures contenues dans le rapport de la commission de réforme fiscale en vue de les adapter aux évolutions récentes de la situation économique.

Le comité proposera également des modalités de mise en œuvre desdites mesures et d’en assurer le suivi, d’examiner la conformité des recommandations de la commission de réforme fiscale avec les orientations du Gouvernement et préparer les actes de réformes.

Le Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, président du comité a souligné que des réflexions seront menées en vue de bâtir les éléments d’une fiscalité pour les dix à vingt années à venir.

Le président de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), Jean-Marie Ackah a pour sa exprimé sa satisfaction pour la mise en place du comité.

«C’est une étape est très importante dans le processus continu pour l’amélioration du climat des affaires en Côte d’Ivoire », a-t-il expliqué.

Créé par arrêté le 13 février 2018, le comité de suivi de la commission de réforme fiscale compte 19 membres désignés par leurs structures respectives. Ce comité de suivi fait suite à la commission de réforme fiscale installée le 5 septembre 2014 par le Premier ministre d’alors Daniel Kablan Duncan, indique-t-on.

bsp/fmo
Commentaires


Comment