Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Révision de la liste électorale/Ouattara Gnonzié (Président du RPP) : « Demander aux ivoiriens de ne pas s’inscrire est une erreur politique grave »

Publié le lundi 4 juin 2018  |  Abidjan.net
Révision
© Abidjan.net par CK
Révision de la liste électorale/Ouattara Gnonzié (Président du RPP) : « Demander aux ivoiriens de ne pas s’inscrire est une erreur politique grave »
Le président du rassemblement pour la paix, le progrès et le partage (RPP), le ministre Ouattara Gnonzié s’est prononcé, le samedi 02 juin 2018, au siège de son parti à Cocody, sur le débat né autour de l’opération de révision de la liste électorale.


Le président du rassemblement pour la paix, le progrès et le partage (RPP), le ministre Ouattara Gnonzié s’est prononcé, le samedi 02 juin 2018, au siège de son parti à Cocody, sur le débat né autour de l’opération de révision de la liste électorale. C’était au cours d’une cérémonie organisée pour la dédicace d’un livret intitulé « Le RPP face aux défis Ivoiriens » que la direction du RPP a édité en vue de la formation des militants. Un livret pour mettre en lumière les valeurs de notre parti, son idéologie et décliner un pan de notre projet de société.
Contrairement à certaines organisations politiques telles que Ensemble pour la Démocratie (EDS) et la branche dissidente du Front Populaire Ivoirien (FPI), encore appelée le parti de Gbagbo qui sont en campagne pour le boycott de la Rle, le Rpp appelle les ivoiriens à s’inscrire sur la liste électorale. Pour le président Ouattara Gnonzié, « demander aux ivoiriens de ne pas s’inscrire est une erreur politique grave ». Pis, soutient-il, ce serait offrir un cadeau royal au pouvoir. « La carte électorale est un important document administratif comme la carte nationale d’identité.

Tout citoyen doit l’avoir. Maintenant, on peut l’avoir et ne pas voter puisque le vote n’est pas obligatoire en Côte d’Ivoire », argumente le leader du parti centriste. Et d’ajouter « c’est avec la carte électorale qu’on choisit ceux qui doivent gouverner au nom du peuple. C’est aussi avec elle que vous les enlevez au pouvoir ». Au surplus, c’est en étant inscrit sur la liste électorale qu’on peut jouer sur les taux de participation et d’abstention aux élections. D’où au « RPP, nous invitons tous nos militants activement à s’inscrire sur la liste électorale. Nous invitons tous les Ivoiriens à s’inscrire sur la liste électorale », a-t-il martelé.

Quant à la contestation de la commission électorale indépendante (CEI) lors de laquelle le Rpp étant en première ligne, Ouattara Gnonzié déclare que la position de son parti n’a pas changé d’un iota. Toutefois, il considère que la CEI actuelle est en train d’évacuer les affaires courantes avant de rendre le tablier. « Nous réaffirmons notre position qui est que la commission électorale actuelle n’est pas équilibrée du fait du surnombre de la représentation du pouvoir au sein de cette commission. Elle n’inspire pas confiance. », précise-t-il. Mais, pour lui, demander à un citoyen de ne pas s’inscrire sur la liste électorale parce qu’elle est contestée, c’est un peu comme on lui disait de ne pas faire ses actes de naissance à la mairie parce que le maire en place n’est pas bien élu.

Mieux, il estime que pour boycotter efficacement une élection, il faut être d’abord électeur c’est-à-dire être inscrit sur la liste électorale. « Si vos militants ne sont pas inscrits sur la liste électorale, un éventuel appel au boycott serait sans effet sur la crédibilité de l’élection et des élus. », souligne le président du RPP, en relevant que « La carte d’électeur est une arme pour le citoyen. Il doit l’avoir sur lui. Il n’est pas obligé de s’en servir à tout moment, il peut la garder sur lui et attendre le moment venu pour sanctionner ou récompenser quelqu’un. » Toutefois, il nuance sa position en ce qui concerne la participation de son parti aux futures échéances électorales notamment les municipales et les régionales. « Si la commission actuelle ne change pas, nous pourrions ne pas aller aux élections.»
Par ailleurs, Ouattara Gnonzié a une fois de plus fustigé le mépris, selon lui, du gouvernement vis-à-vis des citoyens et qui veut ramener la Côte d’Ivoire en arrière avec le parti unifié.

CK
Commentaires


Comment