Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Accusé d’agressions sexuelles et séquestrations, Koffi Olomidé « souhaite » comparaître en France (avocat)

Publié le mardi 5 juin 2018  |  regionale.info
Kundé
© Abidjan.net par F Bayala
Kundé 2016: soirée de récompenses
Vendredi 29 avril 2016 à Ouagadougou. Salle des baquets. Dicko Fils a été sacré meilleur artiste burkinabè de l’année 2016. Il a décroché le Kundé d’or lors de la soirée de récompenses. Photo: L`artiste Congolais Koffi Olomidé.


Le chanteur congolais, Koffi Olomidé, a été renvoyé en procès en France, où il est accusé d’avoir agressé sexuellement quatre de ses danseuses en région parisienne. Il souhaite ardemment comparaître devant la justice selon la déclaration de son avocat.

Visé par un mandat d’arrêt international, Koffi Olomidé doit comparaitre pour des faits qui se seraient déroulés entre 2002 et 2006, notamment dans un pavillon d’Asnières-sur-Seine, que l’artiste louait et où il hébergeait ses danseuses en marge de concerts ou d’enregistrements, en France. Les quatre victimes présumées ont toutes affirmé avoir subi des relations non consenties, au Congo ou en tournée. Elles ont également signifié qu’elles étaient enfermées et gardées 24h sur 24 par trois hommes dans le pavillon d’Asnières, sans document d’identité ni téléphone. Si elles se refusaient à lui, il ne les faisait plus travailler, ont-elles poursuivi.

Elles avaient fini par s’échapper du pavillon en juin 2006 et avaient déposé plainte en 2007 pour l’une d’entre elles, en 2009 pour deux autres, et en 2013 pour la quatrième. Suite à ces allégations et au renvoi de son procès en France, l’avocat de Koffi Olomidé, Emmanuel Marsigny s’est exprimé sur l’affaire.
... suite de l'article sur Autre presse

Commentaires


Comment