Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

La commuté musulmane de Ferkessédougou exhortée à s’acquitter de la "Zakat al Fitr"

Publié le vendredi 15 juin 2018  |  AIP


Ferkessédougou-L'imam El Hadj Mohammed Lamine Koné, de la mosquée Mohamed VI de Ferkessédougou, a exhorté la communauté musulmane de ladite localité, à s'acquitter de la Zakat Al Fitr, l' aumône destinée aux pauvres et aux nécessiteux, jeudi, dans son sermon, à l'occasion de la grande prière de la fête du ramadan.

"Tout musulman ayant jeûné doit impérativement s'acquitter de la Zakat Al Fitr. C'est une des plus importantes prescriptions du saint Coran", a fait savoir l'imam Mohamed Lamine Koné, lors du "Koutouba "(le sermon) qu'il a fait à l'occasion de la prière du ramadan.

Selon le guide religieux, la Zakat Al-Fitr permet de purifier le musulman ou la musulmane qui a jeûné pendant les 29 jours du ramadan. Cette aumône est une générosité faite aux pauvres. Il est important de l'offrir avant la prière de l'Aïd, car elle permet à l'indigent de fêter dans la joie comme les autres. Mais ce n'est pas tard de la remettre après la prière, également, a-t-il fait savoir à ceux qui ne l'avaient pas encore fait.

Le jeûneur est tenu d'offrir aux nécessiteux, sa part de 2 kg de riz, de mil ou de maïs, celle de son épouse, les parts de ses enfants et des domestiques .

Il n'est pas aussi mauvais de donner en argent, mais surtout pour le riz, il s'agit de ce qu'on a coutume de manger à la maison. Certaines personnes mangent du riz de luxe mais préfèrent offrir comme Zakat, du riz de grande consommation, appelé communément" dénikacha'" aux indigents. Ça ne se fait pas, a-t-il sévèrement déconseillé.

"C'est un péché de ne pas s'acquitter de la Zakat Al-Fitr surtout quand on en a les moyens", a rappelé l'imam.

Les autorités locales et les élus de Ferkessédougou ont apporté leur soutien aux musulmans. La grande prière a été pour le préfet de la région du Tchologo, préfet du département de Ferké, Kouamé Koffi, l'occasion de leur demander de prier pour la Côte d'Ivoire et ses dirigeants.


ti /akn/fmo
Commentaires


Comment