Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Afrique
Article
Afrique

Ouverture de la réunion des chefs de police et de sécurité de la CEDEAO : le ministre Sidiki Diakité lance un appel à une véritable coopération contre la criminalité et le terrorisme

Publié le lundi 25 juin 2018  |  Abidjan.net
Sécurité
© Abidjan.net par Paul-Richard AHOLIA
Sécurité : ouverture d`une réunion des chefs de services de sécurité de Police de la CEDEAO dans le cadre du projet WAPIS-SIPAO
Abidjan le 25 juin 2018. Une réunion des chefs de services de sécurité de Police de la CEDEAO dans le cadre du projet WAPIS-SIPAO s`est ouverte à Abidjan ce lundi en vu d`évaluer la situation de la sécurité de la région Afrique de l’Ouest mais aussi la mise en œuvre du programme SIPAO.


Le ministre de l’intérieur et de la sécurité, Sidiki Diakité a ouvert, ce lundi 25 juin 2018 à Abidjan les travaux de réflexion des chefs de police et de sécurité des états membres de la CEDEAO et de la Mauritanie en prélude de la cérémonie de lancement de la phase 3 du programme WAPIS-SIPAO (Système d’information des Polices d’Afrique de l’Ouest) demain après-midi.

Selon le ministre Sidiki Diakité, cette rencontre d’échange et de partage d’expérience des chefs de police Ouest Africain et de Mauritanien est une opportunité majeure à saisir compte tenu du contexte sécuritaire du moment.

Ce programme apparaît ainsi comme "une solution clée pour renforcer la sécurité de la région en harmonisant les mesures judiciaires et procédures policières qui faciliteront la création de la zone de libre circulation et d’établissement au sein de la CEDEAO.

Il a donc lancé un appel à une « véritable coopération » sous régionale, régionale et internationale dans la lutte contre la criminalité et le terrorisme.

Bien avant, Youssouf Kouyaté, Directeur Général de la police Nationale de Côte d’Ivoire et Jürgen Stock, le secrétaire général d’Interpol ont salué cette rencontre sous régionale de haut niveau qui permettra au service de la CEDEAO d’œuvrer en concert pour la stabilité et la sécurité de l’Afrique de l’ouest, ont-ils soutenu.

Francis Awagbe Behanzin, Commissaire-PAPS CEDEAO a expliqué programme : « Le Programme SIPAO est financé par l’UE, mis en œuvre par INTERPOL, sous l’égide de la CEDEAO. C’est une plate-forme régionale pour l’échange de données sous l’égide de la CEDEAO. Au niveau mondial, chaque système SIPAO sera connecté au Bureau central national (BCN) INTERPOL du pays afin de partager les données nationales autorisées dans le monde entier via le système I-24/7 d’Interpol » a-t-il souligné.

Notons que sur la base des résultats obtenus depuis 2012, l’UE a décidé de financer une troisième phase du programme pour cinq années supplémentaires (novembre 2017- novembre 2022).

Cette phase consiste à déployer le système SIPAO au niveau national dans soutien opérationnel et technique ainsi que des sessions de formation appropriées.


P. R.
Commentaires


Comment