Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Deux ans de prison pour le faux candidat au BEPC épinglé à Bouna

Publié le mercredi 27 juin 2018  |  AIP


Bouna - Un faux candidat au BEPC 2018, Kobenan Marc, a été condamné mercredi par la section de tribunal de Bouna à deux ans de prison ferme assortie d’une amende de 100 000 FCFA pour fraude à l’examen.

Marc avait été épinglé lors des épreuves écrites du BEPC au Collège moderne de Bouna où il menait subtilement une opération "sous-marin’’, qui, dans le jargon, consiste pour un individu appelé "Mercenaire" ou "Amiral des eaux profondes" à composer à la place du réel candidat, moyennant une somme d’argent.

Kobenan Marc s’était montré particulièrement impressionnant pendant l’épreuve d’oral d’anglais avant de valider avec la plus grande aisance, les disciplines de cet examen lors des premiers jours des écrits. "Il finissait en trente minutes au maximum chaque épreuve, ça nous surprenait tous, dans la salle", a rapporté à l’AIP, un candidat qui a requis l’anonymat.

Mais cette symphonie restera inachevée car le mercenaire "sous-marin" qui composait en réalité pour un candidat libre nommé Ouattara Amidou, sera freiné dans son élan au deuxième jour de la composition, pendant l’épreuve d’anglais, à la suite d’une irrégularité frappante observée sur son attestation d’identité.

En effet, Kobenan Marc avait scanné sa propre photo sur l’attestation de Ouattara Amidou et tiré une photocopie en couleur de ce document falsifié. Il ressort de cette alchimie, une photo scannée très floue, l’absence du cachet de l’autorité administrative sur une partie de la photo mais le comble, l’impossibilité du "mercenaire" à donner le nom de la mère du candidat figurant sur cette pièce.

Surpris donc par cet interrogatoire imprévu des surveillants, "l’Amiral des eaux profondes", perdu dans ses propres eaux, n’aura que des balbutiements à fournir comme réponses aux questions qui lui sont posées. Plaidant pour un échappatoire, il sera avant même la fin de l’épreuve, conduit au poste de police où il est placé en garde à vue.

Ouattara Amidou, le véritable candidat pour qui Kobenan Marc composait, est à ce jour introuvable. Des poursuites judiciaires sont également lancées à son encontre.


(AIP)
on/cmas
Commentaires


Comment